Attaques d’envergure ou simples raids, les innombrables « opérations » militaires ont eu un rôle psychologique essentiel au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Raid de l'aviation américaine sur des usines allemandes en 1942
Raid de l'aviation américaine sur des usines allemandes en 1942 © Getty / Hulton Archive

De l’automne 1939 à celui de 1945, le conflit militaire le plus dévastateur de toute l’Histoire mondiale a été scandé par un nombre impressionnant d’opérations militaires, tant du côté des Alliés que de celui de l’Axe.

Des millions d’Européens écoutaient chaque jour en cachette les programmes de la BBC qui, dans toutes les langues, relayaient les victoires de ces offensives, portant parfois des noms incongrus.

Au cours de cette guerre qui fut aussi celle des nerfs, ces attaques, préparées dans l’ombre, percutantes, souvent meurtrières, permettaient de déstabiliser l’adversaire et de renforcer l’espoir et le moral des populations.

Raids commandos, enlèvements, démolitions de défenses, déportations de populations, collectes de renseignements, bombardements aériens ou navals, diversions, leurres, sabordages, ravitaillement, parachutages, balisages, transfert d’informations stratégiques, tous les aspects de l’offensive ou de la résistance furent déployés sous l’appellation d’« opérations » qui permirent de renforcer ou de fragiliser les positions des belligérants.

Au cours de diverses émissions, France Inter nous emmène revisiter ces épisodes essentiels pour la compréhension de l’Histoire et le devoir de mémoire.

Opération Torch

L’émission Autant en emporte l’Histoire du dimanche16 avril 2017 évoque L’Opération Torch, nom de code donné au débarquement des Alliés le 8 novembre 1942 dans les territoires français d’Afrique du Nord, au Maroc et en Algérie.

(Dimanche 08/11/1942 : Opération Torch, document INA qui commémore en 1967 les 25 ans de l'événement.)

La fiction 1942, l’Opération Torch, écrite par la journaliste et sociologue, Brigitte Stora, sera la base d’un entretien avec Stéphanie Duncan et Philippe Danan, ingénieur et historien, au sujet de cet événement qui marqua un tournant de la Seconde Guerre mondiale.

Vous pouvez écouter, en avant-première, un extrait de cette fiction diffusée dimanche 16 avril à 21h sur France Inter. Le maître d’œuvre de l'opération Torch était un étudiant de 22 ans, José Aboulker, et c’est le comédien Julien Bouanich qui prête sa voix au jeune héros.

Opération Frankton

Dans l’émission Autant en emporte l’Histoire du 19 février 2017, Manuelle Calmat est l’auteur de la fiction 1942, Opération Frankton.

En 1942, dix soldats britanniques participèrent à l’opération commando la plus incroyable de la Seconde guerre mondiale. L’objectif : détruire un maximum de navires allemands dans le port occupé de Bordeaux.

L'invité de Stéphanie Duncan est l'historien Sébastien Albertelli, ils reviennent sur les circonstances de cet événement qui modifia le cours de l’Histoire.

Opération Mincemeat

Dans l’émission Rendez-vous avec X du 27 décembre 2014, Patrick Pesnot relate les multiples péripéties de Mincemeat, une opération d'intoxication au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

Opération Mincemeat (en français, opération chair à pâté !) : un nom de code d’une authentique opération de mystification militaire, sans doute l’une des plus ingénieuses jamais imaginées par un service de renseignement et qui aura amorcé, en 1943, la conquête victorieuse de l‘Italie puis de l’Europe tout entière.

Opération Bagration

L'émission La Marche de l’Histoire du 6 juin 2014 revient sur L’Opération Bagration, l’offensive russe de l'été 1944.

Réalisée par l'Union soviétique, cette opération visait à nettoyer la Biélorussie de toute occupation militaire allemande et fut la plus grande opération militaire de l'année 1944.

Le producteur Jean Lebrun reçoit Jean Lopez, historien, journaliste et écrivain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.