A l’occasion du 75e anniversaire de la découverte des camps, ils parlent pour les 6 millions qui ont été assassinés. Écoutons-les.

La voix des témoins
La voix des témoins © Mémorial de la Shoah 2020

Le 27 janvier 2020, la Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité coïncidera avec le 75e anniversaire de l’entrée des soviétiques dans les camps. À cette occasion, le Mémorial de la Shoah dédie l’année 2020 aux témoins et présente une grande exposition dédiée à la figure du survivant.

Un témoin de la Shoah est quelqu’un qui a vécu le génocide perpétré contre les Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale, et qui a laissé une trace de cette expérience – qu’il ait survécu, ou non.

Léa Veinstein, commissaire scientifique de l’exposition

75 ans après la fin de la Shoah, la figure du survivant, du témoin, est devenue plus que jamais un repère populaire et nécessaire. Les récits des témoins, prononcés de vive voix, écrits ou enregistrés, pendant ou après l’événement, composent aujourd’hui une immense source d’information chorale sur la Shoah, un fonds dépositaire de la mémoire de la Shoah qui leur survivra et dont l’étude incombera encore aux futures générations.

Membres de l'association des anciens déportés juifs procédant à un vote. Paris Xe, France, années 1950
Membres de l'association des anciens déportés juifs procédant à un vote. Paris Xe, France, années 1950 / Mémorial de la Shoah – Centre de documentation

Avec cette exposition événement, le Mémorial de la Shoah propose de revenir sur la construction de la figure publique du témoin, en invitant notamment à découvrir, au sein d’espaces sonores dédiés, les voix et les paroles inestimables de Primo Levi, Simone Veil, Élie Wiesel, Imre Kertész, Marceline Loridan-Ivens, Samuel Pisar et Aharon Appelfeld.

Marceline Loridan-Ivens
Marceline Loridan-Ivens / Capifilms
Inauguration du Mémorial de la Shoah, en présence de Simone Veil, Jacques Chirac et Eric de Rothschild. Paris 25 01 05
Inauguration du Mémorial de la Shoah, en présence de Simone Veil, Jacques Chirac et Eric de Rothschild. Paris 25 01 05 / Mémorial de la Shoah centre de documentation

Ces paroles, ces engagements constituent un témoignage à préserver et à diffuser très largement. Ils nourrissent notre mission pédagogique et citoyenne contre l’antisémitisme et le racisme pour le présent et pour l’avenir.

Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah

L’exposition dévoile ainsi l’histoire du témoignage et de sa présence dans l’espace public à travers une frise composées de biographies, manuscrits originaux, archives sonores et filmiques, éclairée des commentaires de ses principaux historiens, intellectuels acteurs ou analystes. Elle aborde également la manière créative dont la troisième génération après les survivants poursuit cette transmission avec détermination.

Francine Christophe, déportée survivante, témoignant dans une école. France, années 1990
Francine Christophe, déportée survivante, témoignant dans une école. France, années 1990 / Mémorial de la Shoah centre de documentation

La voix des témoins est d’abord une voix qui nous vient de Birkenau. Plus exactement, du sol de Birkenau, où des manuscrits furent enfouis par les membres des Sonderkommandos, « unités spéciales » constituées de détenus juifs, contraints d’extraire les cadavres des chambres à gaz, de les brûler et de disperser les cendres. Retrouvés des années plus tard, ces papiers jaunis sont les premiers témoignages dont nous disposons. Aucun de leurs auteurs n’a survécu.

Léa Veinstein, commissaire scientifique de l’exposition

Elie Wiesel, à la fin de sa vie, a plusieurs fois répété cette phrase : 

Celui qui écoute un témoin le devient à son tour. 

Cette exposition a été conçue par le Mémorial de la Shoah en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel.

► La Voix des témoins :

  • Commissariat scientifique : Léa Veinstein, écrivaine et philosophe
  • Commissariat muséographique : Lucile Lignon, assistée d’Anne-Flore Thibaut
  • Service de l’action culturelle et éducative de l’Ina : Mileva Stupar, chef de service, Dies Blau, chef de projet
  • Conception scénographique : Razzle Dazzle, Amélie Busin et César Gourdon
  • Conception graphique : Estelle Martin, assistée de Charles Villa
  • Réalisation des audiovisuels : Natacha Nisic, avec Jean-Yves Pouyat et Catherine Radosa
  • Rédaction des textes de la frise chronologique : Simon Perego

► Exposition Les déportés juifs rescapés de la Shoah

  • Thomas Fontaine, Docteur en Histoire, directeur du Musée de la Résistance nationale
  • Karen Taieb, responsable du service des archives du Mémorial de la Shoah
  • Coordination générale : Lucile Lignon
  • Conception graphique : Estelle Martin

Source Mémorial de la Shoah

►►► Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.