A l'occasion de la sortie du livre "Islams politiques", une synthèse sur les principaux courants qui font l'actualité, décryptage des mots de l'islam.

Chez les soufis, le djihad est un combat que l'on fait sur soi-même.
Chez les soufis, le djihad est un combat que l'on fait sur soi-même. © Maxppp / Philippe Lissac / Godong

Il y a le petit et le grand djihad, le premier est militaire et le second est intérieur et consiste à faire un effort sur soi-même pour être un meilleur musulman.

Dans sa dimension militaire, il existe deux types de djihad :

- Le djihad offensif qui permet d’étendre le territoire musulman. La grande majorité des musulmans considèrent cette conquête militaire comme terminée. Ils considèrent donc que l’islam ne peut s’étendre que par la prédication, par des moyens pacifiques.

- Le djihad défensif, qui est le plus courant, consiste à défendre un territoire musulman d’une invasion ou d’une incursion belliqueuse de non-musulmans. Les mouvements anti-coloniaux en Algérie par exemple se réclamaient de ce djihad défensif.

Au moment des attentats du 11 septembre, Al-Qaïda ne dit pas « nous voulons conquérir l’Amérique ». Ben Laden affirme se défendre de manière globalisée contre une attaque qu’il considère comme globalisée. Tout en continuant à se réclamer du djihad défensif, l’organisation État Islamique convoque plus volontiers la catégorie du « djihad offensif » dans sa propagande.

ALLER PLUS LOIN

► ►_Islams politiques_ aux éditions du CNRS, par Sabrina Mervin et Nabil Mouline.

► ► Retrouvez les autres mots dans notre dossier spécial : "Les mots de l'islam"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.