Le Panthéon
Le Panthéon © CC Michal Osmenda

François Hollande doit annoncer le transfert de quatre personnages illustres au Panthéon. Deux hommes (Jean Zay et Pierre Brossolette) et surtout deux femmes (Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz). Tous, des figures de la Seconde Guerre Mondiale.

C'est demain que le président doit présenter officiellement les nouveaux "locataires" de cette église laïque qu'est le Panthéon. Quatre personnes, selon des sources concordantes, toutes liées à la Seconde Guerre Mondiale et à la résistance.

Le petit évènement, c'est que deux d'entre eux sont des femmes. Germaine Tillion, ethonologue et résistante, etGeneviève de Gaulle-Anthonioz, nièce du général de Gaulle et ancienne déportée. Les deux hommes sont Jean Zay, homme politique assassiné en juin 1944, à qui François Hollande avait rendu hommage le jour de son investiture, et le résistant Pierre Brossolette.

Laurent Douzou, professeur d'histoire contemporaine à Sciences Po Lyon, auteur de "La résistance française, une histoire périlleuse", était l'invité de Patrick Boyer

Pour l'instant, l'Elysée n'a pas confirmé ce choix présidentiel, qui suivrait l'opinion générale en France réclamant plus de femmes illustres au Panthéon. Aujourd'hui, elles ne sont que deux sur 71 personnalités inhumées sur place : la physicienne Marie Curie et Sophie Berthelot... qui n'est installée qu'en tant qu'épouse du chimiste Marcellin Berthelot.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.