Il y a 10 ans l'une des plus grandes banques américaines, Lehman Brothers, disparaissait, emportée par la crise des subprimes. C'est la plus grosse faillite de l'histoire américaine. Qui étaient en fait les 'Lehman Brothers' lorsqu'ils ont posé le pied en Amérique en 1844 ?

Le siège de Lehman Brothers à New York en 2008
Le siège de Lehman Brothers à New York en 2008 © AFP / MICHAEL NAGLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Ils ont fait l'industrialisation de l'Amérique, avec les familles Goldman et Sachs, on les appelait les frères Lehman, juifs débarqués de Bavière et installés en Alabama au XIXe siècle. Ils ont construit un empire financier et désormais de triste mémoire, on appelle d'ailleurs le "Week-end Lehman" le deuxième week-end de septembre 2008. 

Le 15 septembre 2008, la banque new-yorkaise Lehman Brothers s'est écroulée, a déposé son bilan, précipitant la planète dans la pire crise économique depuis les années 30.   

Enferrée dans la crise des subprimes, les crédits immobiliers à risques, les autorités américaines ont choisi de lâcher l'institution bancaire plus que centenaire. Lehman Brothers a laissé une ardoise de 691 milliards de dollars et 25.000 employés sur le carreau.  C'est la plus grosse faillite de l'histoire américaine.

Dans le livre de Stefano Massini, qui paraît chez Globe,  Les frères Lehman, le dramaturge dresse un portrait épique de cette dynastie de commerçants puis investisseurs. Les Lehman ont depuis 1850 excellé dans l'activité de commerce. Faire du commerce, gagner de l'argent, réussir, s'étendre, concurrencer les autres, puis finalement s'armer et contrecarrer tout le monde.  Les frères Lehman, au début, ils étaient trois, et n'avaient pas grand chose d'autre que leur foi et leur obligation de s'en sortir. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.