À l’occasion de la fiction sur France Inter, « Hortense, une jeune fille dans la Grande Guerre », nous vous proposons de revisiter la présence des femmes françaises dans le premier conflit mondial du XXe siècle, à l’aune de nouvelles approches, plus sensibles, de l’Histoire.

Femmes ouvrières dans une usine d'obus en 1917
Femmes ouvrières dans une usine d'obus en 1917 © Maxppp / Philippe Clément / Benelux Pix

En 2014, sur France Inter comme partout ailleurs, nous honorions le centenaire de la Première Guerre mondiale, comme souvenir nécessaire mais aussi comme énigme toujours posée, pour dénouer ce qui encore fait question dans le secret de nombreuses familles.

Les derniers combattants étant désormais disparus, comment cette guerre dévastatrice nous apparaît-t-elle à présent ; et surtout, comment entrer dans la vie de ces femmes prises dans les nombreux tourments du quotidien et du destin, ces femmes qui représentent autant d'histoires singulières ?

L'Appel aux Femmes Françaises

Le 2 août 1914, alors que la déclaration de guerre tombe juste au moment de la moisson, toutes les femmes sont appelées par le chef du gouvernement Viviani pour remplacer les hommes mobilisés. 

Dans son discours, Aux femmes Françaises, placardé sur toutes les mairies de France, René Viviani s’exclame : 

Debout donc, femmes françaises, jeunes enfants filles et fils de la Patrie ! Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille !

La Mission Centenaire en 2014

Sur France Inter, partenaire de la manifestation, les émissions et les publications fleurissent comme autant de quêtes sur une violence fondatrice et un deuil interminable dans ce qui fut une guerre totale.

France Inter publie À l'Arrière des Tranchées, un dossier regroupant tous les événements hors des lignes de combats, sur les terrains économique, scientifique et social. France Inter s'est donc intéressé au rôle des femmes et aux avancées en matière scientifique et médicale pendant la Première Guerre mondiale.

Au sujet des femmes, la journaliste, Christine Siméone, développe différents thèmes sur l'évolution de la place des femmes dans la société.

- la Grande Guerre figeant les avancées en cours pour le droit de vote des femmes. 

- Les femmes développant un discours pacifiste. 

- Les conditions de travail difficiles pour les femmes, sans reconnaissance hiérarchique ou salariale - leurs revendications légitimes et les mouvements de grève. 

- Dans les campagnes, les femmes assurant la production agricole à la force de leurs bras, sans pour autant que l'autorité familiale ne leur soit donnée. 

- Dès la fin de la guerre, il leur a été demandé de reprendre leur place d'avant, et le droit de vote pour elles n'est intervenu qu'après la Seconde Guerre mondiale. 

Autant en emporte l'Histoire sur France Inter

- Dimanche 9 septembre 2018, la fiction, Hortense, une jeune fille dans la Grande Guerre, nous emmène à Paris, entre 1915 et 1918, dans le milieu de la mode, où les ouvrières se mobilisent pour défendre leurs droits, en dépit de l'état d'urgence. Cette fiction fait revivre ce temps bouleversé sous les traits d'une jeune femme sensible qui va découvrir le féminisme et l'amour.

Pour découvrir en avant-première cette fiction, Hortense, une jeune fille dans la Grande Guerre, de l’auteur Emmanuel Suarez, réalisée par Juliette Heymann, vous pouvez écouter cet extrait :

1 min

Hortense, une jeune fille dans la Grande Guerre

Par Emmanuel Suarez

- En 2013, l'historienne Chantal Antier, spécialiste de la première Guerre mondiale, publie la biographie Louise de Bettignies, espionne et héroïne de la Grande Guerre, aux éditions Tallandier. Début mai 2016, dans l'émission Autant en emporte l'histoire, la fiction de Jean-Philippe Noël, réalisée par Benjamin Abitan, redonne vie à Louise de Bettignies, cette oubliée de l'Histoire qui montra tout son courage pendant la Première Guerre mondiale.

Deux livres essentiels

- Dans son livre Les Femmes dans la Grande Guerre, paru en 2011 aux éditions Soteca, Chantal Antier souligne le rôle essentiel tenu par les femmes lors de ce conflit majeur

En raison de l’amour qu’elles portaient au soldat qu’était leur mari ou leur fils, elles ont accepté des fonctions indispensables à une société en guerre, aussi bien infirmières qu’espionnes, et se sont lancées dans des métiers nouveaux pour elles, prenant le relais des hommes aux champs, à l’usine et comme chefs d’entreprise.

L'historienne Chantal Antier est interviewée dans ce court reportage de France 3, sur la condition des femmes pendant le conflit.

- La Femme au Temps de la Guerre de 14 est un ouvrage écrit par Françoise Thébaud, paru aux éditions Stock début mars 1986. L’Histoire est ici revisitée du point de vue intime et révèle les bouleversements que vécurent nos grands-mères et arrière-grands-mères. 

Comme l'écrit Michelle Perrot dans sa préface :

Les hommes, bloqués au front, redoutent d'être trompés, usurpés, renversés par ces femmes qui, dans leur dos, pénètrent le secret de leurs affaires et de leurs métiers. Ils ont peur d'être dominés, possédés par celles qui les soignent comme des enfants.

En octobre 2014, l’auteur de cet ouvrage essentiel intervenait dans une conférence : Écrire pendant la Grande Guerre.

Françoise Thébaud :

Les femmes, par la correspondance, ont mis en place une gestion de l'absence.

La Guerre des Femmes

Cent mille infirmières militaires mais aussi soixante-dix-mille infirmières bénévoles de la Croix-Rouge, les femmes se mobilisent pour le service aux blessés, l'assistance civile ainsi que l'activité économique.Le personnel féminin du commerce et de l'industrie ne retrouve son niveau d’avant-guerre qu'en 1916 et le dépasse de 20% à la fin de 1917.

L'émission La Marche de l’Histoire du 14 mars 2014 évoque les changements dans le travail des femmes et leur émancipation nécessaire.

Un film en 2017

Adaptation d'un roman oublié d'Ernest Pérochon, publié en 1924, Les Gardiennes, de Xavier Beauvois est un hommage sobre et poignant au courage des femmes prises dans la tourmente de la Première Guerre mondiale.

Les expositions en 2018

Deux expositions en ce moment, dans la Somme et dans le Pays de Meaux, pour prolonger ce nouveau regard sur cette guerre longue et meurtrière.

- Amours en Guerre, au Musée de l’Historial de la Grande Guerre, à Péronne, dans la Somme, jusqu’au 9 décembre.

- Familles à l’Épreuve de la Guerre, au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, jusqu’au 2 décembre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.