Lancée en 2013 sur Twitter, une plateforme collaborative sur internet invite à recenser tous les soldats morts au combat dans les tranchées de la Grande Guerre. Le site, "Un Jour-Un Poilu" (#1J1P), a déjà indexé les noms de 28 000 disparus.

 le Le poilu, 3ème en partant de la gauche, ne savait pas alors que son arrière petit-fils posterait sa photo 100 ans plus tard sur Twitter
le Le poilu, 3ème en partant de la gauche, ne savait pas alors que son arrière petit-fils posterait sa photo 100 ans plus tard sur Twitter © DR

C'est le ministère des Armées, via son recueil d'archives "Mémoire des Hommes", qui a eu l'idée de lancer ce procédé collaboratif en 2013 : utiliser les internautes et la puissance des réseaux sociaux pour compléter les registres. 

Les volontaires sont chargés d'annoter les fiches de la base des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale, pour enrichir les index déjà existants (nom, prénoms, date de naissance, département ou pays de naissance) et ainsi permettre des recherches plus fines parmi les 1,4 million de noms que comporte la base : recherche par lieu de naissance ou décès, par date de décès, par unité, grade ou encore classe et bureau de recrutement.

Les premiers fruits de ce travail seront disponibles dès ce week-end, pour les commémorations traditionnelles liées à la Grande Guerre, avec des informations liées aux premiers soldats parisiens mobilisés pour le conflit : 

L'application qui permet de retrouver les poilus au cimetière

Le reportage de Nathalie Hernandez  

L'initiative est différente de celle de Mémoires des Hommes mais contribue également à garder la mémoire des Poilus. Le Souvenir Français a créé une application pour smartphone afin de découvrir le destin de ces hommes et ces femmes morts pendant la grande guerre. L'association, créée en 1906 avait jusque là pour mission d'entretenir  les monuments commémoratifs et les sépultures des femmes et des hommes morts aux champs d'honneur. Il suffit pour cela de télécharger   MémoiredHomme avec un M et un H majuscules. Une application qui fonctionne déjà dans 6  cimetières communaux français. Visite  dans le cimetière du Père-Lachaise. 

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.