Écrivain belge de langue française et archéologue, Marie-Ève Sténuit attire notre attention sur les histoires dans l’Histoire, protagonistes oubliés ou détails dont on ne soupçonne pas l’importance. L’auteur est l’invitée de Stéphanie Duncan dimanche 11 février 2018 dans l’émission "Autant en emporte l’Histoire".

L'écrivain Marie-Ève Sténuit
L'écrivain Marie-Ève Sténuit © Raphaël Gaillarde

Pour introduire ce portrait de l'écrivain Marie-Ève Sténuit, cette simple citation de Paul Éluard, extraite du poème Ta Chevelure d'Orange dans le Vide du Monde :

Le temps se sert de mots, comme l'amour.

Un vers dense et concis, comme le style de cet auteur qui nous semble aller toujours droit à une forme de l'essentiel, ne prenant pour seul détour que l'humain au cœur de l'Histoire. 

Marie-Ève Sténuit explique son choix : « Le Temps, c'est-à-dire la mémoire, l'Histoire, le passé qui nous a forgés et que nous portons en nous, parfois à notre insu ; les Mots, qu'il s'agisse de l'écrit ou de la parole, qui permettent l'indispensable transmission nécessaire à toute civilisation ; et, bien sûr, L'Amour, sans lequel tout cela serait vain. »

Qu'elle œuvre dans ses romans ou sur les ondes de France Inter, en tant qu'auteur de fiction ou commentatrice, Marie-Ève Sténuit offre un regard sans complaisance, mais aussi sans jugement, sur les comportements, les événements et leurs issues inscrites dans le livre de l'humanité.

Autant en emporte l’Histoire

  • Charlotte Picard, naufragée de la Méduse

Dimanche 11 février, vous pouvez écouter Marie-Ève Sténuit au micro de Stéphanie Duncan pour commenter la fiction qu’elle a écrite spécialement pour l’émission des Fictions de France Inter, le témoignage méconnu d’une jeune femme à propos du naufrage de La Méduse, en 1816. 

Les Mémoires de Charlotte-Adélaïde Picard (ou La Chaumière Africaine ) constituent un précieux document que Marie-Ève Sténuit a subtilement traduit en fiction historique, et que l’équipe de réalisation de Sophie-Aude Picon a métamorphosé en saisissantes images sonores. 

Pour écouter en avant-première quelques instants de cette fiction Charlotte Picard, naufragée de la Méduse, c’est ici !

1 min

Charlotte Picard, naufragée de la Méduse

Par Marie-Ève Sténuit
  • Mary Read, pirate des Caraïbes

En 2017, l'auteur avait commenté précédemment une autre fiction, Mary Read, pirate des Caraïbes, écrite par Guillaume Cochard et Sarah Farkas, et réalisée par Cédric Aussir, une trépidante histoire de pirate au féminin. 

Dans sa quête des oubliés de l'Histoire, en effet, Marie-Ève Sténuit consacre plusieurs livres aux femmes dont les destins ne se sont pas ajustés à l'étroitesse du conformisme. Femmes-pirates, éprises de liberté, et qui ont souvent payé un lourd tribut à cette marginalité.

En 2017, une précédente publication, Les Flibustières, évoquait l'auteur et les diverses émissions auxquelles elle avait participé en tant qu'invitée autour de ses livres, en particulier Femmes pirates, les écumeuses des mers, ainsi que Une femme à la mer, aventures de femmes naufragées, deux ouvrages publiés aux Editions du Trésor.

Marie-Ève Sténuit, une œuvre littéraire pleine d'humour

Pour notre plus grand plaisir, l'écrivain ne résiste pas à l'envie de raconter des histoires sans thème précis, si ce n'est le fait que, tragiques ou cocasses, ces narrations révèlent la suprématie de l'humour sur les revirements du destin.

- En 2002, Le Tombeau du Guerrier paraît aux éditions Serge Safran, roman descriptif d'une véritable campagne de fouilles en Syrie, aujourd'hui. L'écrivain, qui est aussi archéologue, a longuement travaillé sur ces chantiers dans ce pays entre les fleuves, berceau de la Mésopotamie et nous livre des images de sa passion du terrain, tout en dotant son personnage féminin d'un humour dévastateur.

- En 2005, Les Frères Y, qui remporte le prix littéraire 2008 du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Librement inspiré d'une histoire vraie, ce roman narre l'existence de frères siamois nés en 1877 dans le nord de l'Italie. L’auteur adopte un ton léger et une écriture toujours fluide sur un sujet pourtant poignant, celui du corps monstrueux, si mal accepté dans nos sociétés. Ce livre remarquable a été réédité en 2015, avec un complément sur l'histoire véritable des deux frères.

- En 2008, Marie-Ève Sténuit revient en écriture avec un conte urbain très drôle, intitulé Le Bataillon des Bronzes, une parabole en forme de farce, pour ouvrir l'imaginaire sur le fantastique et honorer comme il se doit sa ville natale, Bruxelles.

Fille de Robert Sténuit, l'un des pionniers de l'archéologie sous-marine et découvreur en 1967 de la première épave retrouvée de l’Invincible Armada, Marie-Ève Sténuit est comme lui, archéologue, et de ce fait, très attachée à certains aspects de la réalité historique.

Marie-Ève Sténuit :

Je ne peux pas m'empêcher de glisser une petite référence historique. C'est la vie, l'Histoire, ce n'est pas du tout quelque chose de mort, c'est l'Histoire qui influe notre manière d'agir et de penser aujourd'hui.

- En 2008, La Veuve du Gouverneur, est l'aboutissement d’un important travail de recherche historique et documentaire. Un roman qui évoque une tentative de peuplement des Îles Salomon en 1595 par les Espagnols. 

L'écrivain précise : « C'est un épisode de la découverte du Pacifique relativement connu dans le milieu. Mais comme cette expédition a été un échec, on en parle peu. Isabel Barreto est toujours citée comme un détail… J'ai essayé de rester le plus près possible des évènements. J'ai pris des libertés par rapport à la réalité, juste pour que ce soit lisible. »

- En novembre 2011, La Libraire Francophone titre Une rencontre avec Jean Rochefort, Shumona Sinha et Marie-Ève Sténuit, émission où elle  évoque son roman Un Éclat de Vie publié aux Éditions Le Castor Astral la même année. Ce texte, gorgé d'humour lui aussi, parle de la reconstruction d'une femme après une trahison amoureuse ; un conte moderne et un beau portrait de femme.

Marie-Ève Sténuit (dans son entrevue avec Emmanuel Khérad)

À partir du moment où l'on est capable de rire de soi-même, on est atteint par rien, on est invincible.

- Suivront, en 2015, Femmes Pirates, les Écumeuses des Mers et en 2017, Une femme à la mer, aventures de femmes naufragées, deux ouvrages publiés aux Editions du Trésor.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.