Le Louvre Abu Dhabi dévoile, pour la première fois en France, le meilleur de sa toute jeune collection ; plus de cent soixante des plus beaux chefs-d'oeuvre déjà acquis par le musée émirien seront présentés en mai, à Paris, lors d’une exposition d’envergure intitulée « Naissance d’un musée ».Le Louvre Abu Dhabi, qui ouvrira ses portes en décembre 2015, sera le premier musée universel créé au Moyen-Orient, dans une région au carrefour des civilisations. Sa collection d’oeuvres anciennes et contemporaines, provenant de différents pays, se constitue progressivement depuis 2009, au fil des acquisitions.L’exposition permettra au public français de découvrir, en avant-première, la richesse des collections du futur musée mais également d’en appréhender le projet architectural et culturel.

Une collection permanente dévoilée à Paris

*1-« Princesse » de Bactriane
*1-« Princesse » de Bactriane © © Louvre Abu Dhabi / Thierry Ollivier

L’exposition « Naissance d’un musée » constitue la première présentation d’envergure à Paris de la collection du Louvre Abu Dhabi , associée à l’évocation de l’architecture de Jean Nouvel ainsi qu’à celle du contexte local de son développement. Elle dévoilera une sélection de plus de cent soixante oeuvres acquises depuis 2009 par l’Émirat qui a bénéficié de l’expertise des équipes d’Abu Dhabi et de l’Agence France-Muséums. Parmi ces oeuvres d’exception, on trouve une statuette appelée « Princesse » de Bactriane, unbracelet en or aux figures de lions fabriqué en Iran il y a près de 3 000 ans, une rare sphinge archaïque gecque, un grand Bodhisattva provenant du Pakistan, une fibule (broche) d’or et de grenats d’Italie datant du Ve siècle après J.-C., une magnifique Vierge à l’Enfant de Bellini , des tableaux deJordaens, Caillebotte, Manet, Gauguin, Magritte, unpapier-collé inédit de Picasso et neuf toiles du peintre américain Cy Twombly , récemment disparu. Le propos de l’exposition se construitautour d’un fil chronologique et de quelques grandes questions artistiques et esthétiques qui soulignent d’ores et déjà les principes au coeur de l’identité du Louvre Abu Dhabi : l’universalisme, la mise en regard des témoignages artistiques des grandes civilisations, des temps les plus anciens à la scène contemporaine, en soulignant le caractère pluridisciplinaire des champs de la création artistique.Une exposition similaire avait déjà été présentée au public d’Abu Dhabi du 22 avril au 20 juillet 2013 à Manarat Al Saadiyat, au centre d’art et d’exposition du District Culturel de l’île de Saadiyat.L’exposition avait été inaugurée par Son Excellence Cheikh Hazaa Bin Zayed Al Nahyan, Vice-Président du Conseil Exécutif de l’Émirat d’Abu Dhabi, en présence de Madame Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication.

Osman Hamdi Bey (Istanbul),1842
Osman Hamdi Bey (Istanbul),1842 © Louvre Abu Dhabi / Agence photo F

Légendes complètes des visuels :1« Princesse » de Bactriane - Asie centrale, fin du IIIe – début du IIe millénaire av. J.-C. Chlorite pour le corps et la coiffe, calcite pour le visage © Louvre Abu Dhabi / Thierry Ollivier2 Osman Hamdi Bey (Istanbul, 1842 – île de Galatasaray, 1910) - Jeune Émir à l’étude Istanbul, 1878 Huile sur toile © Louvre Abu Dhabi / Agence photo F

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.