A l'occasion de la sortie du livre "Islams politiques", une synthèse sur les principaux courants qui font l'actualité, décryptage des mots de l'islam.

Pour les salafistes, seule compte la doctrine originelle
Pour les salafistes, seule compte la doctrine originelle © Reuters / Tobias Schwartz

Le salafisme est un mouvement qui prône le retour vers l'islam dit "originel", l’islam des "pieux ancêtres". Avec une priorité majeure, la" pureté" doctrinale.

Les salafistes souhaitent un retour à ce qu’ils considèrent comme étant l’islam originel, l’islam des pieux ancêtres (appelés salaf, d’où le mot salafiste). La préoccupation majeure du salafisme, c’est la pureté doctrinale : le sunnisme, dans sa forme la plus "orthodoxe".

Le rejet du soufisme, en particulier, est fondamental pour les salafistes. Pour eux, le dogme de l’unicité divine est le cœur de tout ; Dieu doit être adoré sans associé et sans intermédiaire. Cela exclut les soufis qui vouent un culte aux saints, et les chiites qui vouent un culte à leurs imams.

Les salafistes prennent les textes tels qu’ils sont. Pour eux, le Coran est la parole de Dieu qu’il faut prendre telle qu’elle est, et la raison humaine doit intervenir le moins possible sur cette parole divine.

ALLER PLUS LOIN

► ► Islams politiques, aux éditions du CNRS, par Sabrina Mervin et Nabil Mouline.

► ► Retrouvez les autres mots dans notre dossier spécial : "Les mots de l'islam"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.