Nés au lendemain de la révolution cubaine, en 1960, ces journaux d'actualité ont été créés par Alfredo Guevara, grande figure du cinéma cubain et ami de Fidel Castro.

L'une des particularités du Noticiero est technique : tournage en 35 mm, noir et blanc. Des critères qui resteront les mêmes jusqu'au dernier numéro en 1990 et qui font des Noticieros un genre hybride entre document d'actualité, oeuvre cinématographique et film de propagande.

Une école du cinéma cubain

Pour beaucoup de jeunes cinéastes de l'île, les Noticieros étaient un passage obligatoire, une façon de se faire la main, d'expérimenter de nouvelles idées de montage, sous la direction de Santiago Alvarez, réalisateur cubain de renom.

Francisco Cordero Matienzo, directeur technique de l'ICAIC, a commencé comme assistant cadreur des Noticieros
Francisco Cordero Matienzo, directeur technique de l'ICAIC, a commencé comme assistant cadreur des Noticieros © Radio France / Alexandra Ackoun

C'est par exemple ce qui est arrivé à Francisco Cordero Matienzo, aujourd'hui directeur technique de l'ICAIC. Il a commencé comme assistant cadreur des Noticieros.

On le voit ici en photo avec l'une des premières équipes de tournage. Le beau brun moustachu à gauche, c'est lui !

1.490 films, 90 pays parcourus

En trente ans, mille quatre cent quatre-vingt dix noticieros ont été tournés, qui sont autant d'épisodes de l'histoire de Cuba. On y voit notamment les grands épisodes de la révolution cubaine comme le débarquement de la baie des Cochons en 1961 ou la crise des missiles en 1962.

L'Histoire de l'île vue de l'intérieur. Et pour Alfredo Guevara, le créateur de l'ICAIC et des Noticieros, compagnon de la première heure de Fidel Castro, à qui le Lider Maximo confia le volet culturel de la révolution, il est très important que le monde puisse enfin découvrir ces images, pour rétablir "la vérité" comme il dit.

Les équipes des Noticieros ont parcouru plus de 90 pays. La collection offre donc un regard cubain sur de grands moments de l'actualité internationale (la révolution des Oeillets au Portugal, le coup d’État au Chili en 1973. On y trouve même une interview de Ho Chi Minh !) Une collection d'archives incroyablement complète (pas un épisode ne manque) qui n'est jamais sortie de Cuba. Jusqu'à présent en tout cas.

Un trésor à sauvegarder

En juin dernier, l'Institut National de l'Audiovisuel a signé un accord avec l'ICAIC, l'Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie Cinematographique, pour restaurer et numériser ces archives.

Cet accord comporte également un volet commercial, totalement inenvisageable à Cuba il y a encore quelques années! L'INA va pouvoir exploiter pendant dix ans les Noticieros, les mettre à disposition des historiens, des documentaristes, etc... Selon les termes de l'accord, les bénéfices seront également répartis entre les deux pays.

Explications avec le président de l'INA, Mathieu Gallet :

Il aura fallu 18 mois de négociations pour que l'ICAIC accepte de confier à l'INA sa précieuse collection, érigé au rang de "mémoire du monde" par l'Unesco en 2009.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.