Auteur pour les Fictions de France Inter, que ce soit dans "Autant en emporte l'Histoire" ou "Affaires Sensibles", Vincent Hazard est aussi spécialiste du son, scénariste et réalisateur de films, un artiste créatif et bien dans son temps.

Vincent Hazard, auteur de fictions radiophoniques
Vincent Hazard, auteur de fictions radiophoniques © Frédéric Grosso

Bien dans son époque, cet auteur adore écrire pour la radio. Depuis 2013, il officie en tant qu'auteur pour les émissions des Fictions de France Inter.

  • L'émission "Nuits Noires" :

Entre 2013 et 2015, sur France Inter, Vincent Hazard commença par écrire quelques Nuits Noires pour le producteur Patrick Liegibel, textes ciselés pour diffusions nocturnes aux bruitages suggestifs : Black Mamba et L’Oreille qui siffle.

Quand j'ai approché, à l'époque, Patrick Liegibel, c'était avec cette double casquette de l'écriture et l'envie d'explorer l'univers du son pur.

  • L'émission "Autant en emporte l'Histoire" :

L'auteur est en verve pour de nombreux thèmes et personnages hauts en couleur qui défilent dans l'émission de Stéphanie Duncan, Autant en emporte l'Histoire, une émission mettant en scène un personnage, connu ou pas, réel ou fictif, pris dans la tourmente d’un épisode de l’Histoire avant 1945.

Vincent Hazard a déjà à son actif plus d'une dizaine de fictions historiques pour l'émission diffusée le dimanche soir sur France Inter. Voici, en vrac, ses sujets, tous disponibles en réécoute ou en podcast : Camille Desmoulins, Greta Garbo, Abraham Lincoln, Winifred Carney, les Indiens Chactas ou encore l’Entente Cordiale.

Vincent Hazard :

Je suis ravi d'être aujourd'hui auteur pour Radio France, sans toucher les micros, j'aime finalement l'idée que d'autres ingénieurs du son et réalisateurs s'approprient mes écrits.

Vincent Hazard dans le studio d'enregistrement des Fictions de France Inter
Vincent Hazard dans le studio d'enregistrement des Fictions de France Inter © Radio France / Emmanuelle Fournier

Cette semaine, vous pourrez encore écouter une fiction écrite par Vincent Hazard : Pauline Viardot, la diva du romantisme.

La fiction raconte la bouillonnante existence d'une musicienne de talent, un peu oubliée hélas, Pauline Viardot. Cantatrice et compositrice, elle fut beaucoup aimée et respectée en son temps. 

Pour patienter jusqu'à dimanche 21 avril, 21h, vous pouvez écouter un extrait de cette fiction. Le moment choisi par la réalisatrice de l'émission, Juliette Goux, se situe juste après le premier concert de Pauline Viardot, en tant que chanteuse, alors qu'elle reçoit les compliments de tous.

1 min

Pauline Viardot, la diva du romantisme

Par Baptiste Guiton

Dans son émission, Stéphanie Duncan accueillera comme invité, le musicologue, Patrick Barbier, biographe de la musicienne.

  • L'émission "Affaires Sensibles" :

Depuis 2013, Vincent Hazard est également auteur de fictions pour l'émission Affaires Sensibles avec des contributions régulières à l'émission qui, tous les vendredis, diffuse une fiction sur les grandes affaires, les aventures et les procès qui ont marqué les cinquante dernières années. Ses sujets sont éclectiques ; des personnalités célèbres : Jim Morrison, Marilyn Monroe, Hugo Pratt ou Saint Exupéry mais aussi des sujets d'actualité comme les sectes, le djihad ou encore le Brexit.

Toutes ces émissions sont réécoutables et podcastables sur le site de France Inter.

  • Pour Vincent Hazard, la radio reste à réinventer !

Le domaine de la radio connaît un renouveau exceptionnel avec le numérique, les podcasts et les techniques de diffusion multicanales.

Il y a là un terreau à creuser pour développer des fictions spécifiques à ces supports, Radio France étudie la chose et j'ai hâte de voir ce que cela va donner, c'est très enthousiasmant d'écrire des fictions radios dans ce contexte avec de belles perspectives.

Des courts-métrages où déjà le son se révèle essentiel

Vincent Hazard :

Je mélange les sources au gré de l'inspiration. Des sons générés par de la synthèse jusqu'aux enregistrements de bruitages spécifiques, je mélange, morphe et mixe jusqu'à obtenir la texture sonore désirée.

Après des études d’audiovisuel à l’Université de Valenciennes et un master en Sound Design en Angleterre, Vincent Hazard réalise, en 2001, Nicholas, court-métrage qui rafle le Prix de la Presse au Festival de Villeurbanne en 2002 ainsi que le Grand Prix Jacques Tati au Festival Saint-Maur en 2003. 

Ce film d’une dizaine de minutes nous emporte dans un univers sonore singulier, celui d’un autiste qui traverse un épisode pénible de son existence trop peu protégée.

Rentré en France, Vincent Hazard poursuit sa carrière de réalisateur avec un autre court-métrage, OUT, couronné de plusieurs prix en 2008 ; une histoire où nous nous trouvons d’emblée, encore projetés dans un monde sonore engloutissant, comme si le son portait presque à lui seul les signes et le sens.Son court-métrage, Nouvelle Cuisine, remporte la mention du jury au festival d’Aubagne ; une comédie drolatique et loufoque où l’auteur exprime son talent d’écriture filmique. Tous ces courts-métrages peuvent être visionnés sur la page Fictions de son site.

Des créations tous azimuts

Avec son passé d'ingénieur du son au cinéma, puisqu'il fut sound designer sur plusieurs dizaines de long-métrages dont Les Cowboys de Thomas Bidegain (2015) et Sky de Fabienne Berthaud (2016), et avec une belle expérience de monteur son auprès de réalisateurs aussi prestigieux que Stephen Frears, Costa Gavras ou Luc Besson, Vincent Hazard se consacre aussi à la réalisation.

Depuis 2014, il écrit aussi pour la télévision. Ainsi, une série humoristique, Chasseurs de têtes, sélectionné au festival Liège et à la Ciotat en 2014 et plus récemment, des épisodes de séries d’animation, Furry wheels, Gaumont animation 2016 et Squish, Cottonwood 2017. 

Sa première comédie audio indépendante et professionnelle, Timide, se révèle être une série comique de fiction, en podcast audio de huit épisodes, l'histoire de Luc, un garçon timide, mais qui n'est pas un ange.

Débordant d'imagination et de présence au monde, il écrit et réalise plusieurs courts-métrages sur des sujets variés : ainsi, Match, court-métrage sur le rugby fauteuil, sélectionné au festival de St Malo, Chippewa Valley et We care India Festival en 2019 ; ou encore ce documentaire Duam dritë, (en français, « Nous voulons la lumière », qui est un portrait de musulmans albanais.

Par ailleurs, il s'est mis à l’écriture d'un premier long-métrage, Paris tuc tuc, une comédie, sélectionnée à l’atelier scénario de la Fémis 2016-2017 et plusieurs scénarios de comédies attendent d'être réalisés ; ainsi, une comédie sur le thème franco-anglais, une série pour Canal+.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.