Auteur pour les Fictions de France Inter, Vincent Hazard est aussi réalisateur de films et spécialiste du son

Vincent Hazard
Vincent Hazard © Laurent Hazard

Des courts-métrages où déjà le son se révèle essentiel

Après des études d’audiovisuel à l’Université de Valenciennes et un master en Sound design en Angleterre, Vincent Hazard réalise, en 2001, Nicholas, court-métrage de onze minutes, qui rafle le Prix de la Presse au Festival de Villeurbanne en 2002 ainsi que le Grand Prix Jacques Tati au Festival Saint-Maur en 2003.

Ce film nous emporte en quelques minutes dans un univers sonore singulier, celui d’un autiste qui traverse un épisode pénible de son existence trop peu protégée.

Rentré en France, Vincent Hazard poursuit sa carrière de réalisateur avec un autre court-métrage, OUT, qui reçoit un accueil chaleureux dans divers festivals et plusieurs prix en 2008 ; une histoire où nous nous trouvons d’emblée, encore projetés dans un monde sonore engloutissant, comme si le son portait presque à lui seul les signes et le sens.

Son dernier court-métrage Nouvelle Cuisine a remporté la mention du jury au festival d’Aubagne ; une comédie drolatique et loufoque où l’auteur exprime toute une palette de son talent d’écriture filmique.

Tous les courts-métrages peuvent être visionnés sur la page Fictions de son site.

Un passé récent d’ingénieur du son au cinéma, et plein de projets

Sound designer sur plusieurs dizaines de long-métrages dont, récemment, Les Cowboys de Thomas Bidegain (2015) et Sky de Fabienne Berthaud (2016), et avec une belle expérience de monteur son auprès de réalisateurs aussi prestigieux que Stephen Frears, Costa Gavras ou Luc Besson, Vincent Hazard se destine maintenant, de plus en plus, à l’écriture et la réalisation.

Par ailleurs, il s'est mis à l’écriture de son premier long-métrage, encore une comédie, et développe plusieurs projets de série radio et télévision.

Bien dans son époque, cet auteur adore écrire pour la radio

Entre 2013 et 2015, sur France Inter, Vincent Hazard commença par écrire quelques Nuits Noires pour le producteur Patrick Liegibel, textes ciselés pour diffusions nocturnes aux bruitages suggestifs : Black Mamba et L’Oreille qui siffle.

Quand j'ai approché à l'époque Patrick Liegibel, c'était avec cette double casquette de l'écriture et l'envie d'explorer l'univers du son pur.

Dans quelques mois, vous retrouverez cet auteur prolifique sur France Culture, avec une série à suivre, une comédie baptisée Le Bug du Geek !

Vincent Hazard adore écrire des fictions historiques

Vincent Hazard dans le studio d'enregistrement des Fictions de France Inter
Vincent Hazard dans le studio d'enregistrement des Fictions de France Inter © Radio France / Emmanuelle Fournier

Je suis ravi d'être aujourd'hui auteur pour Radio France, sans toucher les micros, j'aime finalement l'idée que d'autres ingénieurs du son et réalisateurs s'approprient mes écrits.

Vincent est également auteur de fictions pour l'émission Affaires Sensibles , avec Le Spleen du Petit Prince en décembre 2015, mais aussi Marilyn Cursum Perficio, ici s’achève mon chemin en mars 2016 (rediffusé en novembre dernier) et mi-novembre de cette année, Hugo Pratt, la naissance de Corto.

Vincent Hazard dans l'émissionAutant en emporte l'Histoire

L'auteur est en verve pour de nombreux thèmes et personnages hauts en couleur qui défilent dans l'émission de Stéphanie Duncan, tous les dimanches soirs :

La Malédiction de Shakpana, une histoire avec tous les ingrédients d’un bon polar, en mars 2016 ; ou encore cet épisode de la vie du Président Lincoln, un vrai thriller, Abraham Lincoln : le complot de Baltimore, en mai 2016.

Vincent Hazard vient tout juste de terminer l’écriture d’une nouvelle fiction avec l’auteur britannique,Stephen Clarke, pour Autant en emporte l'histoire, sur le roi Edouard VII et l'Entente Cordiale, où les deux auteurs traitent de la rivalité franco-anglaise sur le ton de la comédie. Nous en reparlerons sur le site de France Inter !

1920, la maladie numéro 9, une fiction écrite par Vincent Hazard, ce dimanche 4 décembre 2016 surFrance Inter

Cette fiction évoque une histoire, hélas presque tombée dans l’oubli, une rumeur trouble et terrible des années 1920 à Paris, qu'il nous faut absolument porter à la conscience de notre humanité et dont nous découvrirons le sujet à la page de l’émission, Autant en emporte l’Histoire.

Je trouve que l'on tire beaucoup d'enseignements du passé. C'est vraiment le cas pour cette histoire de maladie numéro 9 qui fait douloureusement écho avec ce qui se passe en ce moment en France et en Europe en général.

Voici quelques minutes de cette fiction, en avant-première, pour nous mettre "l'eau à l'oreille"!!!

Pour Vincent Hazard, la radio reste à réinventer !

Le domaine de la radio connaît un renouveau exceptionnel avec le numérique, les podcasts et les techniques de diffusion multicanales.

Il y a là un terreau à creuser pour développer des fictions spécifiques à ces supports, Radio France étudie la chose et j'ai hâte de voir ce que cela va donner, c'est très enthousiasmant d'écrire des fictions radios dans ce contexte avec de belles perspectives.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.