Constatant que les plus défavorisés n'ont pas accès au soutien scolaire par manque de moyens, une nouvelle plateforme gratuite, Homeclasse.org, vient d’être lancée pour aider les élèves des quartiers populaires.

Homeclasse.org s’adresse aux collégiens des établissements classés en Réseau d’éducation prioritaire.
Homeclasse.org s’adresse aux collégiens des établissements classés en Réseau d’éducation prioritaire. © Radio France / X. D.

La crise sanitaire a aggravé les inégalités scolaires. Les effets du premier confinement et des cours à distance sont perceptibles, avec de nombreux élèves en difficulté. Pour lutter contre le décrochage scolaire, les initiatives se multiplient, notamment sur Internet. Des applications mobiles proposent des cours particuliers à moindre coût. Et une nouvelle plateforme gratuite, Homeclasse.org, vient d’être lancée pour aider les élèves des quartiers populaires.  

Un soutien gratuit, financé par des entreprises partenaires

Cette plateforme s’adresse aux collégiens des établissements classés en Réseau d’éducation prioritaire. Ce programme gratuit est financé en grande partie par des entreprises. Associé à des organismes privés spécialisés dans les cours particuliers, la plateforme va aider environ 200 élèves dans un premier temps, mais avec l'objectif d'en soutenir plus de 2000 à la rentrée 2021

"Nous avons fédéré un certain nombre de partenaires, pour proposer à des élèves en difficultés scolaires, tous les jours, un prof en ligne le temps de 10 minutes, pour, par exemple, le débloquer sur un devoir qu'il ne comprend pas", explique François-Afif Benthanane, directeur de l’association Zup de Co, à l’origine du projet. "Pour ces élèves", poursuit-il, "c'est la double peine" : "Ils n'ont pas les moyens financiers et pas les compétences autour d'eux."

Lutter contre les inégalités

Aider les élèves défavorisés, c’est aussi le crédo de Taoufik Barboucha, l’un des fondateurs de PostExo, une application mobile qui propose des cours de soutien scolaire à partir de 9 euros. "Toutes les études montrent que le soutien scolaire renforce les inégalités en France, parce que l'accès est extrêmement couteux", souligne-t-il. 

"On a fait le choix de donner la meilleure qualité d'enseignement à moindre coût et on a fait le choix d'utiliser le téléphone, parce qu'aujourd'hui, seuls 71% des familles des CSP les plus basses ont accès à un PC pour toute la famille quand 97% des ados ont un smartphone." 

Un soutien d'autant plus important que les élèves des milieux défavorisés ont aujourd’hui trois fois plus de risques que les autres de sortir du système scolaire sans diplôme.  

Thèmes associés