Après l'incendie qui a détruit les locaux de Charlie Hebdo, l'hebdomadaire s'est installé dans ceux du quotidien Libération qui lui a accordé "l'asile journalistique".

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.