Une soirée présentée par Antoine de Caunes en public et en direct du studio 104, mercredi 18 avril 2018, à 20h

Pierre Desproges
Pierre Desproges © Radio France / Roger Picard

Il y a 30 ans, un certain 18 avril 1988, Pierre Desproges quittait ce bas monde… Quelques années plus tôt, il sévissait tous les midis sur France Inter avec son « Tribunal des flagrants délires » devenu émission culte. 

Ses réquisitoires cinglants et jubilatoires restent dans l’esprit de chacun. « Peut-on rire de tout ? » s’interrogeait alors le procureur Desproges

Le mercredi 18 avril 2018, l’esprit Desproges régnera dans le studio 104 avec la nouvelle génération d’Inter, le temps d’une émission spéciale, animée par Antoine de Caunes.

Une soirée spéciale avec :

  • De nombreux invités : entre autres Philippe Jaenada, Laura Laune
  • Le tribunal revient ! avec Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek et Guillaume Meurice 
  • Des textes et chansons interprétés par Thomas de Pourquery, Babx, Edward Perraud, Clara Luciani, Arthur Teboul (Feu ! Chatterton), L (Raphaële Lannadère), François Morel, Pablo Mira, Frédéric Fromet, Hippolyte Girardot, Jérôme Garcin, Christine Gonzalez, Thomas Croisière…

► Génération Desproges : « commémorons n’importe quoi. », une soirée à suivre aussi sur franceinter.fr, facebook live et twitter

► En partenariat avec la MGEN, L'INA et la SACEM (Au même titre que les musiciens, les humoristes bénéficient du statut d’auteur. Au fil des années, la Sacem s’est adaptée pour mieux répondre aux besoins spécifiques des auteurs humoristes, qu’ils soient auteurs de sketches, de stand-up mais aussi chroniqueurs diffusés à la télévision ou en radio.)

Pour réserver vos places Génération Desproges dès le 9 avril : maisondelaradio.fr

Nous attirons votre attention sur le fait que le nombre de places est limité et que les places sont réservées en quelques courtes minutes.

Génération Desproges
Génération Desproges © Radio France /

* « commémorons n’importe quoi », La minute nécessaire de monsieur Cyclopède 

Génération Desproges
Génération Desproges © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.