Le Gorafi a déjà induit en erreur beaucoup de lecteurs...
Le Gorafi a déjà induit en erreur beaucoup de lecteurs... © / Olivier Bénis

Figaro ou Gorafi ? L'un est un honorable représentant de la presse sérieuse fondé en 1826, l'autre une parodie qui fait ricaner les internautes depuis 2012. Mais sont-ils si différents ? Pas facile d'identifier les titres issus de l'un ou de l'autre...

"Mohamed Morsi aura droit à un procès équitable juste après son exécution", "Le prix Goncourt attribué à la rédaction d'un enfant de 11 ans", "Les secours peinent à extraire mémé des orties"... Voilà ce qu'on peut trouver ce matin en une du Gorafi, la jeune parodie du très sérieux et vénérable Figaro.

Et si l'on vous demandait d'identifier qui a publié des articles comme "Les géants de la pomme de terre accusés d'entente", "La Nuit blanche passe en journée", "Assad : le Nobel aurait dû me revenir" ou "Le cloud affronte sa première tempête" ?

Un site (qui affirme n'être lié ni à l'un ni à l'autre) propose aux internautes un petit jeu : trouver qui est responsable de quel article. Facile ? Pas vraiment.

> Figaro ou Gorafi ? Testez votre vigilance ici...

D'ailleurs, beaucoup de gens plus sérieux que vous et moi se sont parfois fait prendre. En septembre dernier, le quotidien italien Corriere della Sera avait repris tel quel un article du Gorafi intitulé "89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota".

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.