Les responsabilités sont multiples : PIP mais aussi l'organisme certificateur, l'AFSSAPS et des chirurgiens esthétiques qui devaient connaître les problèmes liés aux prothèses. Alexandra Blachère préside l'association des porteuses de prothèses PIP.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.