« Qui n’a jamais vu Valérie Lemercier s’élancer comme une gueudin seule sur une scène ne peut pas comprendre l’effet que la nouvelle de son retour sur les planches peut produire. C’est la promesse de retrouver ce « phénomène » avec sa liberté, sa fantaisie, ses personnages désopilants, ses danses improbables qui m’a poussé à l’imaginer faire son retour au Théâtre du Châtelet qui lui va comme un gant. Je suis très fier d’être son « modeste » producteur » Thierry Suc

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.