75% des sondés par Ifop pour Le Pélerin/ France Inter sont heureux au travail
75% des sondés par Ifop pour Le Pélerin/ France Inter sont heureux au travail © Fotolia

A la veille du 1er mai, et sur fond de conflit ouvert déclenché par la présentation de la loi El Khomri, un sondage Ifop, réalisé pour Le Pèlerin en partenariat avec France Inter, révèle que 75% des personnes interrogées se disent heureuses au travail.

Voici une étude qui tranche, alors que les français ont montré ces derniers mois, à grands renforts de mobilisation sociale contre la loi El Khomri, leur attachement viscéral aux bonnes conditions de vie au travail.

Cette enquête, menée par l’Ifop pour le Pélerin, en partenariat avec France Inter, révèle ainsi que 75% des sondés se disent plutôt heureux au travail (contre 72% en février 2012 sur la même étude), contre 25% plutôt " pas heureux " (contre 28% en février 2012). Le chiffre des salariés satisfaits est en augmentation depuis quatre ans, alors que le dossier de la souffrance est travail est pourtant trop souvent évoqué.

Question Ifop : "Etes-vous heureux au travail"
Question Ifop : "Etes-vous heureux au travail" © Le Pélerin / Askmedia

### Les artisans et commerçants plus épanouis

Parmi les différentes catégories, les artisans et commerçants semblent les plus satisfaits de leur sort, puisqu’ils sont 83% à se dire heureux (contre 17% qui ne le sont pas), suivis des professions libérales et cadres supérieurs (79%), et des ouvriers (65%).

Ce clivage selon les catégories d’emploi s’explique, selon l’Ifop, non pas par le degré de rémunération, mais par les différents degrés d’autonomie et de diversité des tâches.

Le bonheur au travail selon les catégories de métiers
Le bonheur au travail selon les catégories de métiers © Le Pélerin / Askmedia

Parmi les raisons de ce bonheur au travail, la passion et l’intérêt des sondés pour leur job sont le plus souvent cité (26%), devant la liberté et l’autonomie dont ils profitent (23%) et les conditions de travail (21%)

Les relations humaines déterminantes

Évidemment, parmi les raisons évoquées de ce bonheur au travail, l’autonomie, la liberté et la passion se retrouvent davantage chez les indépendants et les employeurs, qui, en toute logique, sont leur propre patron. Les salariés du service public , eux, citent plus souvent leur bonheur d’être utile à la société (23%) . Les relations avec les collègues sont aussi importantes pour 42% des salariés dans leur ensemble.

Les raisons du bonheur au travail
Les raisons du bonheur au travail © Le Pélerin / Askmedia

Enfin, la valeur travail semble toujours aussi importante pour l’intégration sociale : 37% des salariés interrogés pensent en effet que le travail est capital pour trouver sa place dans la société (chiffre en hausse puisqu’ils n’étaient que 33% à le penser en 2010), et la plupart d’entre eux se situe chez nos aînés, dans la tranche 50-64 ans (44% d’entre eux).

33% n’y voient pourtant encore qu’une contrainte pour gagner de l’argent, surtout chez les jeunes (ils sont 45% à le penser chez les 25-34 ans) et 30% y voient toutefois encore un moyen d’épanouissement personnel (chiffre en baisse : ils étaient 34% à le penser il y a 6 ans).

Que représente le travail?
Que représente le travail? © Le Pélerin / Askmedia

L’enquête a été menée entre le 7 et le 11 avril dernier, auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 11 avril 2016.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.