Ambroisie
Ambroisie © MaxPPP/PHOTOPQR/LE PROGRES / Laurent Thevenot

Les québécois l'appellent l'herbe à poux . L'ambroisie , il s'agit d'elle, devrait voir ses quantités de pollens quadrupler d'ici 2050. Et ce n'est pas une bonne nouvelle. Découvrez pourquoi grâce à la Une de la science.

Cette espèce invasive a débarqué d'Amérique du Nord en Europe au milieu du XIXe siècle et ne cesse d'étendre son territoire depuis. Elle est à l'origine d'allergies. Avec le réchauffement climatique, elle devrait donc prospérer.

Mathieu Vidard et Axel Villard interrogent aujourd'hui Robert Vautard et Nicolas Viovy, chercheurs au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement à Saclay pour leCNRS . C'est eux qui ont mené la simulation et qui publient ces préoccupants résultats dans le journal Nature Climate Change .

6'31

La Une de la science du 27 05 15, l'Ambroisie

►►► Retrouvez l'émission"La Tête au Carré"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.