Dès la genèse de ce projet, Patrick Bouchain a souhaité travailler autour de la thématique du conte et pouvoir s’adresser ainsi au jeune public, voire au très jeune. Cette thématique, qui trouvait un écho dans les collections du musée très richement dotées sur le sujet, en particulier à travers ses fonds d’archives et sa bibliothèque, se prêtait également à merveille à une mise en objets et à l’exploration d’un large pan de collections.

Parmi plusieurs textes proposés, le choix s’est porté sur le conte Michka de Marie Colmont, publié aux Albums du Père Castor pour la première fois en 1941, avec des illustrations de Feodor Rojankovsky. Patrick Bouchain s’est entouré de l’illustratrice Marie Saarbach et du designer graphique Philippe Millot pour concevoir l’environnement visuel de l’exposition.

C’est donc l’assemblage de plusieurs matériaux qui la constitue au final : le conte de Michka, des dessins créés spécialement pour le projet, des objets tirés des collections du MuCEM, un dispositif de cartels originaux qui ouvrent sur d’autres histoires que peuvent nous raconter les objets, un livre conçu par Philippe Millot publié à l’occasion…

À travers cette exposition kaléidoscopique, Patrick Bouchain a en effet souhaité jouer un rôle de « chef d’orchestre », associant très largement à la conception et à la mise en oeuvre du projet l’ensemble de l’équipe du département des collections et des ressources documentaires. À la suite de la présentation par Patrick Bouchain de son intention générale et des principes de base qu’il souhaitait développer, l’équipe a sélectionné un ensemble de pièces capables de matérialiser ou de symboliser les différents temps forts du conte. Les cartels accompagnant chaque pièce, conçus davantage comme des mises en perspective des objets que comme de stricts éléments d’information, ont ainsi été rédigés par l’équipe du département des collections.

C’est également à l’équipe des installateurs du CCR, accompagnée par le département de la production du MuCEM, qu’est revenue la charge de mettre en espace l’exposition : ce sont eux qui ont construit l’ensemble de la scénographie, sur la base des dessins de Patrick Bouchain, et réalisé l’installation et la mise en lumière des objets.

L’exposition présentée aujourd’hui résulte donc d’un véritable travail d’équipe, où les compétences techniques, documentaires, imaginatives et scientifiques de chacun ont été mises à contribution.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.