Ours de glace face au soleil
Ours de glace face au soleil © Andrew Bret Wallis/Ocean/Corbis

Une étude parue dansNature Climate Change s'est penchée sur la façon de communiquer pour inciter les gens à agir pour préserver le climat. La Une de la science donne la parole à Christophe Demarque, maître de conférence en psychologie sociale à l'Université de Aix-Marseille et Hervé Kempf, journaliste pour le site Reporterre , le quotidien de l'écologie.

Cette étude s'est appuyée sur un questionnaire transmis à un échantillon de population dans 24 pays et suggère donc que la meilleure manière d'induire une prise de conscience sociale du changement climatique serait de changer notre manière de l'aborder.Elle explique donc qu'il vaut éviter les discours alarmistes et parler des bénéfices que nous pourrions tirer demain des actions concrètes menées en faveur du climat avec une vraie politique de prévention du changement climatiqueet de réductions des gaz à effet de serre. Il faut mettre en avant les possibilités de développement économique, lié à l'économie verte, les économies d'énergie, les énergies renouvelables, d'autres modes de transports. L'effet est positif auprès des gens qui sont déjà convaincus par le changement climatique mais aussi par ceux qui ne le sont pas : les climato-sceptiques ou indifférents à la question.

Par exemple pour la France, il a été demandé aux participants de réfléchir aux conséquences que pourraient avoir les actions mises en places pour limiter le changement climatique (sur la société française) et de se projeter en 2050. Il leur a été demandé de penser à ce que seraient les Français, quelles seraient leurs valeurs, comment fonctionnerait la société française si les actions contre le changement climatique étaient enfin mise en place.Plus les co-bénéfices pour la société sont importants en termes de dévelopements économiques et scientifiques, ainsi que de climats socials, on perçoit des corrélations entre la perception de co-bénéfices et des intentions comportementales.

Retrouvez la Tête au Carré

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.