Guy Carcassonne est mort à 62 ans
Guy Carcassonne est mort à 62 ans © radio-france / ©Fabien Dubessay/MAXPPP

L'universitaire Guy Carcassonne, grand spécialiste de droit constitutionnel est mort la nuit dernière à Saint-Petersbourg en Russie. Il s'y trouvait en voyage familial avec sa femme Claire Brétécher. Guy Carcassonne était âgé de 62 ans.

Hémorragie cérébrale

Le cabinet Dreyfus, où travaillait Guy Carcassone, a confirmé une information du site lemonde.fr, selon lequel il a succombé à une hémorragie cérébrale.

Né le 14 mai 1951, docteur en droit public, il était un proche de Michel Rocard, dont il fut un collaborateur au ministère de l'Agriculture (1983-1985), puis à Matignon, comme conseiller des relations avec le Parlement.

Guy Carcassonne faisait partie de la commission de sages chargée en 2002 de réfléchir sur le statut pénal du président de la République. En 2007, il avait aussi été intégré dans le comité Balladur d'une quinzaine de membres chargé par Nicolas Sarkozy de réfléchir à une réforme des institutions de la Ve République.

Nommé en 2002 membre du Comité d'éthique entrepreneuriale du Medef, il a été notamment chargé de la mission de conseil pour la rédaction d'une nouvelle constitution afghane.

Enseignant à Paris X-Nanterre

Coauteur d'une Histoire de la Vème République , Guy Carcassonne enseignait le droit public à l'université Paris X-Nanterre. Mais sa notoriété allait bien au-delà des bancs de la faculté puisqu'il était régulièrement interrogé pour répondre à des questions sur des sujets d'actualité liés à la Constitution. Ses derniers commentaires dans les médias ont sans doute été sur la loi sur le mariage pour tous. Il avait alors expliqué qu'il doutait à un retour en arrière :

Le Conseil constitutionnel pourrait s'y opposer selon la jurisprudence du cliquet, qui estime qu'en matière de liberté acquise le char de l'Etat n'a pas de marche arrière.

Écoutez le protrait de Guy Carcassonne, par Marc Fauvelle, dans le journal de 13h de Claire Servajean

1 min

Le portrait de Guy Carcassonne

Les hommages affluent

François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont témoigné leur tristesse après la mort du constitutionnaliste. Dans un communiqué de l'Élysée, le chef de l'État salue "un de nos plus grands constitutionnalistes et un pédagogue hors pair " et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a exprimé pour sa part sa "très grande émotion " et sa "profonde tristesse " après la mort de celui qui fut notamment "un fervent partisan de la revalorisation du rôle du Parlement et de l'interdiction du cumul des mandats ".

Claude Bartolone, président PS de l'Assemblée nationale : "Il était l'un de nos plus grands constitutionnalistes. Dans la lignée du doyen Vedel, amoureux du droit et passionné par la politique, il fut de tous nos débats institutionnels. Conseiller de Michel Rocard à Matignon, Guy Carcassonne avait le talent de rendre le droit constitutionnel vivant. "

La première dame, Valérie Trierweiller, a fait part de sa "tristesse " devant la disparition d'un "personnage hors norme ".

Copie d'écran du compte Twitter de Valérie Trierweiller
Copie d'écran du compte Twitter de Valérie Trierweiller © radio-france
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.