Pyramides de Giza
Pyramides de Giza © corbis
**Fabienne Chauvière a reçu Pierre Tallet dans l’émission_Les Savanturiers_ . Depuis près de 15 ans, il fouille les galeries du port antique de Ouadi el-Jarf. Grâce aux dernières découvertes, il peut nous en dire plus sur la navigation, et sur la construction des pyramides.** ### [►►► Écouter l'émission](http://www.franceinter.fr/emission-les-savanturiers-pierre-tallet-egyptologue) Depuis près de 15 ans, ce sont les rives de la Mer Rouge qui l’accaparent. [Pierre Tallet](http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article1395 ) y dirige une campagne de fouilles dans ce qui est le plus ancien port connu de l’humanité. On a longtemps cru que les Égyptiens de l’époque pharaonique n’étaient pas des marins, mais l’égyptologue raconte qu’ils ont navigué loin des côtes, au moins jusqu’au mystérieux pays de Pount, d’où ils rapportaient des matières précieuses pour reconstituer le Trésor. Dans les galeries [du port antique de Ouadi el-Jarf, ](http://www.orient-mediterranee.com/spip.php?article911 )où Pierre Tallet s’établit chaque année, ont été retrouvés des vestiges de bateaux, mais aussi les plus anciens rouleaux de papyrus jamais découverts. **Pierre Tallet** a ainsi pu plonger dans le quotidien d’un fonctionnaire qui tenait son journal de bord. ### Pierre Tallet **Le port antique de Ouadi el-Jarf ?** > C’est un site que l’on a découvert en 2011. On y fouille**l’un des plus anciens ports au monde** qui date de l’époque du roi Khéops, vers 2550 avant Jésus-Christ. Ce lieu avait été signalé à plusieurs reprises, mais on n’avait pas trouvé à quoi il servait. C’est un espace de **six kilomètres** qui s’étire entre le littoral et le désert montagneux. Il comprend des galeries dans lesquelles on entreposait les bateaux, ainsi qu'une grande jetée. Comme nous travaillons depuis 15 ans sur des ports de la Mer Rouge, nous avons fait la connexion… À cette époque, les bateaux **étaient fabriqués en bois de cèdre, des cèdres du liban importés, puis transportés en pièce détachées jusqu'au port, où ils étaient réassemblés.**
1'37

Pierre Tallet - bateaux pour le commerce

**Que sait-on des bateaux ?**
Bateaux égyptiens
Bateaux égyptiens © corbis
> Pour étudier les bateaux égyptiens, on a des images : ils sont souvent représentés dans les tombes des particuliers. Malheureusement, ce qu’on retrouve dans les fouilles de ces embarcations est assez léger :**le bois de cèdre a été réutilisé par les derniers occupants du site.** En revanche, on a trouvé les noms des bateaux : ils sont assez ronflants et mettent les bateaux en relation avec le roi : **« le grand lion », « Kheops apporte ses deux Ureus ».** Les bateaux arboraient en figure de proue des emblèmes royaux : des lions, des serpents, **pour impressionner les populations.** Ce sont des bateaux de commerce. Les ports sont essentiellement utilisés pour traverser le golfe de Suez, pour se rendre dans la péninsule du Sinaï où les Égyptiens allaient chercher **du cuivre et de la turquoise.** Les navigateurs étaient des salariés du roi.
1'37

Pierre Tallet - bateaux pour le commerce

**Que racontent les papyrus trouvés dans le site du Ouadi el-Jarf ?**
Papyrus
Papyrus © Radio France
> La découverte la plus spectaculaire a été, il y a deux ans, **un lot de papyrus à l’entrée des galeries.** Il s’agit d’un lot d’archives très important. Ce sont les plus anciens jamais retrouvés, ils datent de l’extrême fin du règne de Khéops, **peut-être de 2550 avant Jésus-Christ.** > Il s'agit de documents des équipes qui fréquentaient le port. D'une part de la comptabilité avec surtout des denrées alimentaires, et de l'autre des journaux de bord. On en a six rouleaux. Et la surprise a été grande, car ils ne parlent pas du tout du port de Khéops sur la Mer Rouge,**mais de la construction de la pyramides de Khéops à Giza.** Ce sont les archives des transporteurs chargés d'aller chercher **des blocs de calcaire dans les carrières de Tourah, aujourd'hui dans la banlieue du Caire,** et de les acheminer par voie fluviale jusqu'au chantier de la pyramide en construction. L'un des auteurs est l'inspecteur Mérer qui est à la tête d'une équipe de bateliers. Dans les documents, on lit qu'une personne est allée chercher des rations alimentaires pour les équipes pour un mois. La nourriture de base est le pain (besset), il est aussi question de bière. Et les équipes mangent parfois des fruits et même de la viande.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.