le roi juan carlos d'espagne va abdiquer
le roi juan carlos d'espagne va abdiquer © reuters

L'équipe nationale a été éliminée mercredi soir au Brésil, mais les Espagnols vont pouvoir se consoler avec le couronnement de jeudi : Felipe VI, nouveau roi d'Espagne, a prêté serment ce matin, et succède ainsi officiellement à Juan Carlos.

C'est une succession historique, au même titre que le règne de Juan Carlos. Un règne qui s'est achevé quelques heures auparavant, avec la signature par l'ancien roi de son abdication, 39 ans après son arrivée sur le trône. Juan Carlos était alors le garant de la démocratie espagnol, après la chute du franquisme.

Son fils, devenu roi à minuit dans la nuit de mercredi à jeudi, a beaucoup à faire pour succéder à une telle figure. Élevé depuis sa naissance pour devenir roi un jour, Felipe VI devra notamment assurer la continuité du système monarchique.

Celui qui est désormais le nouveau roi d'Espagne, Felipe VI, a prêté serment dans la matinée, au cours d'une cérémonie sans grande pompe, où il a avant tout proclamé sa "foi dans l'unité de l'Espagne", contestée notamment par les indépendantistes calalans. Il promet "une conduite intègre, honnête et transparente".

La tâche s'annonce difficile pour le nouveau souverain, alors même que la monarchie est attaquée dans le pays.

Laurence Debray, historienne, auteur de Juan Carlos d’Espagne (Perrin, mars 2013) était l'invitée d'Éric Delvaux dans le 5/7 de France Inter

Car la monarchie ne va pas de soi dans un pays ravagé par la crise économique, où la famille royale a vu son image se dégrader au fil des années. Avec les fréquents ennuis de santé de Juan Carlos... Sa fameuse chasse à l'éléphant au Botswana, en 2012, qui avait donné l'impression d'une déconnexion des réalités... Ou encore avec l'enquête pour corruption qui vise l'Infante d'Espagne Cristina, la soeur du nouveau roi.

Les Espagnols regardent parfois d'un oeil méfiant le couronnement de ce nouveau roi. Reportage à Madrid de Gaële Joly

Felipe VI devra prêter serment à 10h30 ce jeudi, devant les députés et sénateurs espagnols.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.