Phonebloks, quand le téléphone devient Lego
Phonebloks, quand le téléphone devient Lego ©

Pendant que le monde avait les yeux rivés sur les nouveaux coloris de l'iPhone 5, d'autres découvraient Phonebloks. Un concept révolutionnaire (lui) qui a pour ambition de mettre fin à l'obsolescence programmée de nos smartphones modernes. Avec des blocs.

Le lancement officiel de Phonebloks devait avoir lieu lundi prochain. Mais le projet a été repéré un peu avant (le jour même de la keynote où Apple a dévoilé ses nouveaux iPhones)... Depuis, il rencontre un succès éclair suprise sur les réseaux sociaux : le site officiel a même rapidement planté, saturé par les connexions des curieux.

Il faut dire que le concept a de quoi plaire : un téléphone personnalisable de A à Z, avec des blocs correspondant à différentes fonctions.

Par exemple, on peut construire un téléphone à la durée de vie plus longue en y intégrant un bloc "batterie" plus imposant. Ou lui ajouter un appareil photo plus performant. Ou au contraire, libérer la place occupée par l'appareil photo pour ajouter plus de mémoire.

Autre gros avantage : plus besoin de racheter un téléphone ou de payer une réparation complète en cas de panne. Une des pièces ne fonctionne plus ? Pas de problème, il suffit de la remplacer.

Les possibilités, quasi infinies , sont décrites dans cette vidéo qui fait petit à petit le tour du web. On y voit l'objet tel qu'il est... Ou plutôt tel qu'il pourrait être.

Des dizaines de milliers de fans

Car ce téléphone est encore à l'état de projet. Pour l'instant. Son créateur a lancé une campagne sur le site Thunderclap pour faire de l'oeil aux industriels du secteur. Objectif : récolter le soutien des internautes et le relayer, le 29 octobre dans un grand message collectif.

"Show the world we want a phone worth keeping !" (Montrons au monde que nous voulons un téléphone qu'on peut garder)

Le créateur, Dave Hakkens, misait sur 10.0000 signatures sur sa pétition virtuelle. En quelques heures, il en a récolté près de 30.000, et le chiffre grimpe de minute en minute.

This is a revolution ?

image lien émission netplusultra
image lien émission netplusultra © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.