Drapeaux en berne à l'Élysée
Drapeaux en berne à l'Élysée © MaxPPP / Francois Lafite

Le président de la République a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire suite aux pires attaques terroristes commises en France et qui ont fait au moins 128 morts. Un deuil national est décrété pour trois jours.

La classe politique a suspendu la campagne pour les régionales dans un mouvement d'unité nationale. A l'Elysée, François Hollande a annoncé avant un Conseil des ministres extraordinaire "deux décisions":"l'état d'urgence sera décrété, ce qui veut dire que certains lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite et il y aura également des perquisitions qui pourront être décidées" dans toute la région parisienne.

L'état d'urgence , qui n'avait pas été décrété depuis les émeutes urbaines de 2005, et à l’époque seulement dans 25 départements, "sera proclamé sur l'ensemble du territoire" , a-t-il expliqué dans une déclaration de trois minutes.

Les explications sur l'état d'urgence
Les explications sur l'état d'urgence © Radio France / Idé

"La seconde décision que j'ai prise, c'est la fermeture des frontières, nous devons nous assurer que personne ne pourra rentrer pour commettre quelque acte que ce soit. Et en même temps que ceux qui auraient pu commettre les crimes qui sont hélas constatés puisse également être appréhendés, s'ils devaient sortir du territoire", a expliqué François Hollande.

Appel à tmoins et recherche d'information

Un numéro vert, le 197 , a été mis en place. Les éventuels témoins sont appelés à contacter ce numéro pour communiquer des informations aux enquêteurs. Pour les citoyens en recherche d'information sur un proche, un autre numéro a été mis en place, il s'agit du 0800 40 60 05.

L'APHP , qui gère les hopitaux parisiens a également mis en place une plate-forme d'accueil pour la recherche de renseignements sur les personnes hospitalisées : 01 40 27 40 27.

Enfin, le 3975 permet aux familles des victimes d'obtenir des renseignements pour accomplir les indispensables démarches administratives.

Rétablissement immédiat des contrôles aux frontières

Il s’agit en réalité comme le précise le communiqué de l'Elysée publié ensuite, à l'issue du Conseil des ministres, du « rétablissement immédiat des contrôles aux frontières", qui entrait de toute façon en vigueur ce vendredi dans le cadre de la COP21.

"Nous avons, sur ma décision, mobilisé toutes les forces possibles", dont des "renforts militaires", a expliqué François Hollande.

Tous les équipements de la capitale seront fermés samedi, a annoncé la mairie sur Twitter. La préfecture de police demande aux Parisiens de ne surtout pas sortir. Information Number for Tourists in Paris: 0033(0)1 45 55 80 00.

Les mesures annoncées
Les mesures annoncées © idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.