Les uns subissent de vivre seuls, les autres ne trouvent pas de logement, la colocation devient le moyen de régler les problèmes de tout le monde et de faire de belles rencontres.

De la présence pour les uns, du confort pour les autres : des bienfaits de la colocation intergénérationnelle
De la présence pour les uns, du confort pour les autres : des bienfaits de la colocation intergénérationnelle © Getty / PeopleImages

Les étudiants vont reprendre le chemin des amphis dans les prochaines semaines et ils sont encore nombreux à ne pas avoir trouvé de logement. Contraintes budgétaires, incapacité des parents à se porter caution, propriétaires peu scrupuleux… les obstacles ne manquent pas.

Un dispositif qui se développe depuis quelques années est la colocation intergénérationnelle : plusieurs générations sous le même toit pour un quotidien gagnant-gagnant ! C’est en 2004 que le réseau national « Cohabitation solidaire intergénérationnelle » a vu le jour dans l’objectif de fédérer les structures sur le terrain.

Cette forme de colocation solidaire répond à plusieurs problématiques : sortir des personnes âgées de la solitude et leur donner accès à un accompagnement pour les tracas de la vie quotidienne, et donner la possibilité à un étudiant (ou un jeune travailleur) d’accéder à un logement à très bas coût et de pouvoir se consacrer à ses études dans de meilleures conditions.

Sur le site du réseau « COSI » un annuaire est en ligne pour trouver une association dans la ville qui vous intéresse.

►►► Pour découvrir le dossier « La colocation solidaire pour faciliter l'accès au logement des étudiants » écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h55 dans le 6/9 d’Eric Delvaux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.