Palmyre
Palmyre © MaxPPP

Depuis plusieurs mois, Palmyre est aux mains de Daech. Ce week-end, Khaled Al-Assad, archéologue et directeur emblématique du plus beau site gréco-romain d’Orient a été assassiné et le temple de Baalshamin a été détruit par Daech. Ces récents évènements amènent à s'interroger : Doit-on maintenant parler de Palmyre au passé ?

Pour en parler, Mathieu Vidard et Axel Villard-Faure échangent avec deux archéologues dans La tête au carré : Jean-Paul Demoule, professeur à Paris1 et fondateur de L’INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) et Pascal Butterlin , un professeur (Paris 1) spécialiste de l’Orient.

►►► ÉCOUTEZ || La Une de la science : " Doit-on parler de Palmyre au passé ?"

Que peut-on faire pour sauver ce sanctuaires de l’humanité ?

Pascal Butterlin :

Il est aujourd'hui très difficile d'établir un diagnostic et de se rendre compte de l'ampleur des dégats.

Jean-Paul Demoule :

Le but de ce genre d’opération qui est amplement médiatisée est de provoquer des réactions et d’entraîner les pays dans des guerres. C’est effarant, insupportable, mais c’est aussi une manière de provoquer l’indignation.

Ces sites sont donc utilisés comme des armes de guerre ?

Jean-Paul Demoule :

La destruction des monuments du patrimoine sert à essayer de détruire la mémoire d’un pays […] Ces destructions s’accompagnent d’un pillage du patrimoine pour financer Daech.

Doit-on craindre d’autres destructions ?

Jean-Paul Demoule :

Certainement oui puisque ça fait partie de leur stratégie […] C’est un système qui fonctionne par les médias, tout ce qui pourra être médiatisé sera exploité.

►►► RÉÉCOUTEZ || L'intégralité de l'émission La tête au carré : "Les merveilles du Cosmos"

►► RÉÉCOUTEZ || Géopolitique : " Décapitation à Palmyre"

►►► RÉÉCOUTEZ || La chronique de Bernard Guetta : "Ce que signifie Palmyre"

►►► REVOIR || Christine Angot : "Palmyre est le symbole de ce qui différencie l'humanité de l'animalité."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.