Fleur Pellerin
Fleur Pellerin © MaxPPP/Le Parisien/Olivier Corsan

TWEETCLASH| Fleur Pellerin a dénoncé sur le réseau social Twitter la perception de la culture par le Front national : "un coût, une nuisance, une affaire de fainéants". Le vice-président du FN, Florian Philippot, répond à "ses tweets bien-pensants".

C'est Fleur Pellerin, la ministre de la culture, qui a dégainé samedi après-midi, réagissant à une proposition du sénateur-maire de Fréjus d'obliger les artistes hébergés par la ville à garder des enfants. Initiative vivement critiquée par la ministre " Comme d'habitude le FN privilégie la provocation et l'incitation à la haine plutôt que l'intérêt général" a-t-elle exprimé dans un communiqué. Et sur Twitter :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Florian Philippot, vice président du FN, a rapidement réagi. Il fait référence au traité de libre-échange négocié entre l'Europe et les Etats-Unis (TAFTA) et au projet d'accord international sur le commerce des services (TISA).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Un accrochage qui intervient après des déclarations du candidat Front national pour les régionales en Ile-de-France, Wallerand de Saint-Jus. Il souhaite baisser le budget culture de la région de 35 millions d'euros en cas de victoire aux élections de décembre.

Par ailleurs, en Moselle, la fédération départementale du FN a réclamé l'annulation d'un spectacle du rappeur Maître Gims prévu le 14 août à Saint-Avold, estimant que le coût était trop élevé pour les finances publiques.