Simulation : Exomars approche Mars
Simulation : Exomars approche Mars © ESA / David Ducros

L'Europe en route vers Mars. L'agence spatiale européenne lance ce lundi matin à 10h31, depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, une mission spatiale ambitieuse avec la coopération de l'agence spatiale russe.

La mission vise à poser un robot mobile sur la surface de la planète en 2018 pour chercher la vie. D'ici là, l'Europe doit faire la preuve qu'elle peut maîtriser la phase délicate de l'atterrissage. C'est l'objectif du vaisseau envoyé aujourd'hui.

L’Europe repart à l'assaut de Mars, 13 ans après sa dernière mission vers la planète rouge

Exomars n'est d'ailleurs pas né sans douleur. Au départ, il s'agissait seulement de tester la technique d'atterrissage que seuls les Américains maîtrisent aujourd'hui, les Russes ayant toujours échoué, mais les scientifiques ont voulu profiter du voyage et mettre quelques bricoles sur la sonde. Faute de financement suffisant, la NASA a accepté de participer au projet en scindant en deux la mission, avant de se retirer de l'affaire, faute de crédits suffisants.

Les Européens se sont alors tournés vers leurs amis russes. Ils ont dit "oui", à condition que la fusée qui emporte la sonde soit russe, comme le robot mobile de 2018. Car l'idée de scinder en deux Exomars est restée.

Aujourd'hui, c'est un module de transmission radio collectif et un atterrisseur très éphémère - deux à trois jours de vie maximum - qui prennent le chemin de la planète rouge.

Exomars 2016
Exomars 2016 © ESA / David Ducros

### Si la mission réussit, ce sera la première fois que l'Europe posera un robot sur Mars.

L'objectif numéro un est cette phase d'atterrissage, particulièrement délicate en raison des particularités de l'atmosphère martienne, très ténue. Sans compter la météo prévue en octobre : une tempête de sable ! Quant aux instruments que les scientifiques ont réussi à caser, ils vont renifler le méthane en espérant comprendre son origine.

2018 : place à la phase scientifique

En 2018, un robot transportant des instruments d'exobiologie et de géochimie, mais aussi une perçeuse, se posera sur la planète rouge. La phase plus scientifique de la mission pourra alors débuter.

►►►| ALLER PLUS LOIN : Suivez le lancement d'ExoMars en direct

►►►| CONSULTER : Le programme ExoMars avec l'Agence spatiale Européenne

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.