Selon l'Insee, l'espérance de vie augmente avec le diplôme
Selon l'Insee, l'espérance de vie augmente avec le diplôme © Fotolia / xy

Selon une étude de l'Insee,l'écart d'espérance de vie entre diplômés du supérieur et non-diplômés est de sept ans et demi pour les hommes, et de quatre ans pour les femmes. Mais quelle que soit leur catégorie sociale, les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes.

L'espérance de vie diffère selon le sexe : selon l'Insee, en moyenne les femmes âgées de 35 ans vivraient encore 50,5 ans en moyenne, contre 44,5 ans pour les hommes, soit six années de plus. Mais elle dépend aussi de la catégorie sociale. Entre 2009 et 2013, l'écart entre l'espérance de vie des cadres et celles des ouvriers est de 6,4 ans pour les hommes, et 3,2 ans pour les femmes .

Un risque de mort prématurée plus élevé pour les ouvriers

Les ouvriers font aussi face à un risque plus élevés de mort prématurée : ils ont 18% de risque de mourir avant 65 ans, contre 7% pour les cadres . Selon l'Insee, ces écarts s'expliquent en partie par les risques professionnels auxquels sont soumis les ouvriers : accidents, maladies, ou encore expositions à des produits toxiques. Autre élément d'explication d'après l'Insee : les cadres font partie d'un groupe social dont les modes de vie sont favorables à la bonne santé : "les comportements de santé à risque, les moindres recours et accès au soin ou encore l'obésité sont moins fréquents." "Enfin", ajoute l'Insee, "l'état de santé peut lui-même influer sur l'appartenance à une catégorie sociale."

Chaque diplôme supplémentaire équivaut à un gain d'espérance de vie pour les hommes

A 35 ans, un homme diplômé de l'enseignement supérieur vit en moyenne "1,8 ans de plus qu'un bachelier, 3,5 ans de plus qu'un titulaire d'un CAP ou d'un BEP, 4,6 ans de plus qu'un titulaire du brevet, et 7,5 ans de plus qu'un homme sans diplôme ."

Pour les femmes, si l'écart est net entre diplômées et non diplômées, et s'établit à 4,2 ans, les différences selon le diplômes sont elles moins marquées.

De plus, pour les femmes comme pour les hommes, espérance de vie moyenne progresse plus vite que l'espérance de vie par diplôme.

L'espérance de vie des ouvrières supérieure à celle des hommes cadres

Les femmes, quelles que soit leur catégorie sociale, vivent toujours plus longtemps que les hommes. Les ouvrières vivent en moyenne un an de plus que les hommes cadres. Les femmes sans diplôme ont une espérance de vie quasiment égale à celle des hommes titulaires d'un diplôme du supérieur.

L'Insee propose plusieurs éléments d'explication à ces chiffres : des comprotements plus favorables à leur santé (une consommation d'alcool plus faible, selon l'enquête Handicap-Santé datée de 2008), un meilleur suivi médical, une durée de travail plus faible, et, selon certaines études, des avantages biologiques.

Le reportage d'Antoine Giniaux sur le sujet :

Mots-clés: