Le nounours perdu a vu du pays
Le nounours perdu a vu du pays © Twitter / Lauren Bishop Vranch

Prêts pour un joli conte de Noël virtuel ? Une jeune Anglaise a trouvé un ours en peluche perdu dans un train londonien. Depuis, elle cherche désespérément son propriétaire sur Twitter, tout en y racontant ses voyages avec l'orphelin poilu.

Twitter, on le sait, peut être un formidable outil de mobilisation pour de grandes causes. Informer sur une manifestation à l'autre bout du monde, aider à retrouver une personne disparue, relayer des idées habituellement cachées.

Et puis, parfois, Twitter se lance dans des causes plus originales, comme retrouver le propriétaire d'un doudou oublié.

"Moi aussi, j'ai perdu ma peluche quand j'avais 4 ans"

Ce terrible vendredi 13, la peluche en question a passé une sale journée : quelqu'un l'a oublié dans un train anglais. Heureusement pour lui, l'a découvert à la gare de King's Cross, et a décidé de tout faire pour retrouver sa famille. Un message posté sur Twitter... et tout s'emballe : des milliers d'internautes se mobilisent.

"Je viens de trouver ce petit bonhomme : retrouvons son propriétaire, Twitter !" , lance Lauren Bishop Vranch.

Lauren qui, en attendant de pouvoir ramener l'ourson aux objets trouvés de la gare (fermés le week-end), décide de lui faire voir du pays. Elle doit aller à Newcastle, et emmène le jeune orphelin avec elle. Le train,

,

,

,

... Tout est prétexte à une photo souvenir.

Pendant ce temps, sur le net, les "twittos" sont mobilisés comme jamais. Des photos de l'ours perdu (et le mot-clé ) fleurissent un peu partout sur les comptes anglophones.

Les informations s'échangent rapidement : on sait désormais que l'ours était dans un train venu de York. L'étau se resserre. D'autres en profitent pour partager leur propre expérience de doudou perdu.

, lance un internaute encourageant.

L'ours perdu a finalement retrouvé sa famille : la propriétaire, une petite fille blonde, s'est signalée sur Facebook. On a découvert à cette occasion que le nounours était en fait... un lion.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.