Après sept ans d'existence, le bidonville dit du "Samaritain" à La Courneuve est en cours d'évacuation. Quelque 80 familles vont été expulsées. Les associations qui suivent ces Roms depuis des années ne comprennent pas l'urgence...

L'intervention de l'évêque, la présence d'enfants scolarisés et la mobilisation citoyenne n'y ont rien changé : le Samaritain, l'un des plus anciens bidonvilles roms de France, a été évacué cet après-midi, sous une pluie fine, à quelques jours de la rentrée scolaire.

L'évacuation de ce campement qui abritait quelque 300 personnes, pour certaines depuis 2008, a débuté peu après 13 heures à La Courneuve, une commune populaire au nord de Paris, a annoncé la préfecture de Seine-Saint-Denis.

"Les personnes qui occupent ce terrain savaient depuis le 15 août, qu'elles devaient le quitter. L'évacuation est simplement la mise en oeuvre d'une décision de justice" a précisé le maire de La Courneuve. Un tiers des familles avait pris les devants et quitté dès mercredi le bidonville.

"On espérait un vrai dialogue. On est déçus et choqués" , a réagi sur place Livia Otal, coordinatrice de la mission bidonville pour Médecins du Monde.

► ► ► VOIR | Consulter le reportage sur tablette ou smartphone

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.