Loyauté
Loyauté © Fotolia / lassedesignen

Samedi 26 septembre, la députée européenne Nadine Morano expliquait sur le plateau de l'émission On n'est pas couché sur France 2 que la France était un pays de race blanche. Ces propos ont déclenché de nombreuses réactions et de polémiques.

Mathieu Vidard et Axel Villard-Faure ont demandé aux généticiens Axel Kahn et Pierre-Henri Gouyon de venir s'exprimer à la Une de la Science sur le sujet.

Nadine Morano, député européenne

La France est un pays de race blanche dans lequel ont accueille aussi les personnes étrangères comme le disait le Général de Gaulle.

Remontons un peu le temps. Il y a 70 000 ans, les premiers hommes quittaient le continent africain, berceau de l'humanité, pour conquérir de nouveau territoire. Les conditions climatiques, les nécessités ont fait jouer le principe de la sélection naturelle et les hommes ont vu leurs caractères évoluer.

Axel Kahn, généticien

La couleur de la peau est uniquement liée au rachitisme, à la vitamine D et au soleil.

Historiquement, l'idée de race vient de construction humaine de catégorie sur une base créationniste. Les formes vivantes ont été rangées par espèces, et hiérarchiquement en sous-espèces et en variétés ou races. Mais le concept

de race reste flou. Pour la science, le concept de race au sein de l'espèce humaine n'a pas de sens. Nous avons des races animales parce que l'on s'arrange pour que les animaux se reproduisent entre eux. Chez l'être humain, il n'existe pas d'isolement reproductif, peut importe sa couleur de peau.

Pour nos invités, le racisme n'a rien avoir avec la notion même de race mais avec les différences culturelles qui peuvent exister. Nous confondons différenciation génétique et intolérance entre les cultures. Or un pays ne peut être fondé sur l'idée de race, mais sur le principe d'individus vivants sur un même sol. L'anti racisme est une conviction morale et philosophique que les individus ont droit au respect de leurs dignités. Ils ne peuvent être différenciés selon leurs qualités. Et ceci n'est pas un objet de démonstration scientifique.

Retrouvez La tête au carré

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.