Vytautas and Neringa Kirkliauskas participent à la compétition de Porter de femme à Sonkajaervi (Finlande), le 4 juillet 2015
Vytautas and Neringa Kirkliauskas participent à la compétition de Porter de femme à Sonkajaervi (Finlande), le 4 juillet 2015 © MaxPPP

Vous connaissiez le lancer de nains, découvrez le porter de femmes... Julia Molkhou propose dans le Nouveau Rendez-Vous de découvrir cette tradition sportive méconnue.

Cet exercice atypique, gratiné et léger nous vient de Finlande ; il est aujourd'hui aussi exercé aussi à Hong-Kong, aux USA et en Angleterre. C'est d'ailleurs à Dorking, dans le sud de l'Angleterre qu'avait lieu une compétition ce dimanche.

Le sport a une dimension historique, paraît-il : il serait inspiré des raids vikings, lorsque les fiers guerriers scandinaves allaient enlever les femmes des villages voisins.

Les règles sont simples : derrière la ligne de départ se tiennent des hommes, qui doivent porter sur leurs dos des femmes (d'au moins 17 ans et 49 kilos, merci) jusqu'à la ligne d'arrivée environ 250 mètres plus loin. Evidemment, il y a des obstacles, notamment certaines portions qui sont constituées de bassins remplis d’eau dans lesquels les participantes doivent, j'imagine, boire la tasse. Et parfois, aussi, les participants chutent, et avec eux, les femmes portées.

Le premier arrivé remporte un fut debière et le droit de participer aux championnats du monde de porter de femme - qui auront lieu en Finlande au mois de juillet cette année. Et là, le prix sera le poids de sa partenaire en bière...

Ecoutez Julia Molkhou vous présenter ce sport :

Les concurrents M.Poirotti et Me Marple de Finlande participent à l'épreuve annuelle de porter de femme, juillet 2015
Les concurrents M.Poirotti et Me Marple de Finlande participent à l'épreuve annuelle de porter de femme, juillet 2015 © MaxPPP

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.