"On peut me poser vingt-cinq fois la même question sur un géranium, je ne m'en lasse pas"

Il était devenu pour tous, Michel le jardinier, du nom de la chronique qu'il avait animé pendant plus de 30 ans sur nos ondes.

"Eve Ruggieri cherchait une idée pour intéresser les auditeurs de France Inter avant le week-end." racontait-il il y a quelques années sur leparisien.fr "On a pensé au jardinage, et elle a fini par me le proposer, presque par hasard. C'est aussi elle qui a trouvé le surnom qui me colle toujours à la peau : moustaches vertes."

Une maladie de la rétine l'avait frappé en 1976. Sa vue déclinante ne l'empechait pas pour autant d'assurer ses chroniques. "C'est un drame. Je ne m'en console pas", avouait-t-il

Michel Lis débute sa carrière de journaliste au Monde graphique puis au Parisien libéré et à l’Equipe . Il est grand reporter et chef des informations à Télé 7 jours de 1969 à 1979. A partir de 1972 et pendant plus de trente ans, il est donc le producteur et l’animateur de La minute du jardinier qui deviendra la célèbre Michel le jardinier .

Pendant ces années-là, il est aussi directeur de la revue 30 millions d’amis , directeur des programmes de Radio France Bordeaux Gironde, animateur de Violons dingues sur Radio bleue et est chroniqueurs spécialiste du jardinage sur France 2 , dans la presse à Rustica , TV hebdo et Nice Matin .

Michel Lis avait 78 ans.

►►►L'Hommage de Denis Cheissoux à Michel Lis

Michel Lis dans son jardin
Michel Lis dans son jardin © Naudeix / MaxPPP
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.