Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances
Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances © Christophe Morin / IP3

Surprise au gouvernement : c'est finalement l'actuelle secrétaire d'État chargée de la Ville qui va succéder à François Rebsamen au poste de ministre du Travail. Le jeune femme (37 ans) hérite d'un portefeuille particulièrement stratégique.

Élue du XVIIIe arrondissement de Paris, était entrée au gouvernement Valls II le 26 août 2014. Un an après, elle est donc propulsée ministre du Travail, un poste laissé vacant par François Rebsamen qui a préféré reprendre sa place de maire de Dijon.

C'est l'Élysée qui a annoncé à la mi-journée la nomination de la ministre. Le poste, particulièrement stratégique et acquis jusqu'ici à l'un des plus fidèles lieutenants de François Hollande, était très convoité. Emmanuel Macron avait même été pressenti pour en hériter, via un "super-ministère" à Bercy.

► ► ► À L'ANTENNE | Myriam El Khomri était l'invitée de Périphéries sur France Inter dimanche

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.