Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances
Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances © Christophe Morin / IP3

Surprise au gouvernement : c'est finalement l'actuelle secrétaire d'État chargée de la Ville qui va succéder à François Rebsamen au poste de ministre du Travail. Le jeune femme (37 ans) hérite d'un portefeuille particulièrement stratégique.

Élue du XVIIIe arrondissement de Paris, était entrée au gouvernement Valls II le 26 août 2014. Un an après, elle est donc propulsée ministre du Travail, un poste laissé vacant par François Rebsamen qui a préféré reprendre sa place de maire de Dijon.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

C'est l'Élysée qui a annoncé à la mi-journée la nomination de la ministre. Le poste, particulièrement stratégique et acquis jusqu'ici à l'un des plus fidèles lieutenants de François Hollande, était très convoité. Emmanuel Macron avait même été pressenti pour en hériter, via un "super-ministère" à Bercy.

► ► ► À L'ANTENNE | Myriam El Khomri était l'invitée de Périphéries sur France Inter dimanche