[ Chaque vendredi, le journaliste Nicolas Filio lève le voile sur les images fausses ou trompeuses circulant sur le web ]

__

Ces navires auraient été victimes d'une malédiction affectant une zone comprise entre la Floride, Porto Rico et les Bermudes. Théorie fascinante, mais la photo a été prise à quelque 15 000 kilomètres de là.

Tangalooma Wrecks - DR
Tangalooma Wrecks - DR © radio-france

La vue aérienne montre des eaux calmes, turquoises, idylliques, comme déchirées par une longue procession d'épaves. On ne connaît pas le photographe. Comme souvent sur Internet, l'origine de l'image s'est perdue et celle-ci dérive, orpheline et sans histoire. Alors, certains lui en inventent une.

La photo circule sur les réseaux sociaux avec des légendes comme "bateaux à l'abandon, naufragés dans le Triangle des Bermudes ". Les lieux désertés et les bâtiments en décomposition ont beaucoup de succès sur Twitter ou Facebook. De prennent soin du filon. Ils négligent en revanche assez souvent les détails.

Pour en savoir plus sur cette photo et les bateaux qu'elle montre, un réflexe assez commun conduit à s'adresser à Google. Lorsqu'on lui demande d'effectuer une recherche par image (c'est-à-dire qu'au lieu de taper des mots-clés, on lui donne l'image et on lui demande de la retrouver), on obtient en retour : "Hypothèse la plus probable pour cette image : triangle des Bermudes épaves ".

Capture d'écran
Capture d'écran © Radio France

Google, qui se voit désormais davantage en "moteur de réponse" qu'en moteur de recherche, pourrait-il se tromper ? Cela paraît assez évident. En termes de localisation géographique, "triangle des Bermudes ", ce n'est pas ce qu'il y a de plus précis sachant que la zone couverte par l'appellation varie de 1 à 4 millions de kilomètres carrés selon les auteurs. En poursuivant la recherche, on trouve en effet une autre description à cette image.

Pas de naufrage, un geste intentionnel

Elle nous emmène en Australie, sur la côte est, au large de Brisbane, plus précisément sur l'île de Moreton. Ces carcasses de navires y sont connues sous le nom de Tangalooma Wrecks, les "épaves de Tangalooma ". Le nom du lieu vient d'un mot aborigène qui signifie "où les poissons se rencontrent ". Importante station baleinière jusqu'au début des années 1960, Tangalooma s'est reconvertie en station balnéaire.

Le problème, c'est que les vents d'ouest y sont rudes et secouent méchamment les embarcations. C'est pourquoi, en 1963, Tom Hiley, qui aimait pêcher dans les environs et avait, pour faire entendre sa voix, l'avantage d'être élu au Parlement du Queensland, décida de faire couler quelques vieux navires dans la baie pour servir de protection contre le vent. Une demi-douzaine de navires de dragage et de barges fatiguées furent donc plantées face aux plages de Moreton Island. D'autres les y rejoignirent au fil des ans, jusqu'en 1984, où le quinzième et dernier bateau fut ajouté à ce récif artificiel.

Si la côte est de l'Australie a connu une multitude de naufrages tragiques, ces quinze navires ont eux été envoyés par le fond de manière tout à fait volontaire. Ils sont désormais une attraction et [on peut les rejoindre à la nage depuis la plage](http://www.australia.com/fr-fr/places/qld/tangalooma.html). Le site est toutefois dangereux, comme l'a rappelé récemment la Sécurité maritime du Queensland, le gigantesque État de l'est australien : prière aux navigateurs et plongeurs de "_rester largement à l'écart des iconiques Tangalooma Wrecks_ ". Une inspection a démontré l'accélération de la corrosion des navires, dont certaines parties pourraient s'écrouler si elles sont sollicitées. Les pièces les plus endommagées doivent être retirées, mais les épaves vont rester, [promet le message](http://www.nprsr.qld.gov.au/park-alerts/13162.html). Lorsqu'on connaît la véritable histoire de ces quinze bateaux, on peut se demander comment on en est arrivé à ce qu'une photo les représentant passe pour l'illustration de la supposée malédiction du Triangle des Bermudes. Et si la réponse était chez Reddit ? Ce site de partage de liens - dont le fonctionnement est bien [expliqué par cet article du Monde](http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/10/02/chatons-sexe-geopolitique-le-site-de-buzz-reddit-leve-50-millions-de-dollars_4498619_4408996.html) - est souvent à l'origine des images qui tournent en boucle sur le web. Une recherche à l'aide du site Karma Decay permet de voir que notre photo de navires y a fait [l'objet d'au moins cinq discussions](http://karmadecay.com/results/u4748514). Parmi celles-ci, une seule pointe dans la bonne direction, Tangalooma. Les autres parlent de bateaux perdus, de Triangle des Bermudes ou ce commentaire amusant : "_on pourrait penser que les 15 autres bateaux auraient tiré les leçons du premier_ ". Au passage, écrire qu'il y a au total seize épaves est une erreur récurrente à propos des Tangalooma Wrecks. A y regarder de plus près, on peut voir un décompte de points sous chacune de ces discussions. C'est le principe même de Reddit : on y poste des textes, des liens, parfois des liens vers des images comme ici, et les autres utilisateurs peuvent voter pour ou contre. Les histoires les plus populaires remontent sur la page d'accueil de Reddit, qui se veut "_la page d'accueil d'Internet_ " avec ses quelque [160 millions de visiteurs uniques par mois](http://www.reddit.com/about/). Or la vérité n'est pas toujours la plus populaire. En termes de points attribués, la légende affirmant qu'il s'agit du Triangle des Bermudes arrive en tête, suivie par les bateaux perdus. De Reddit, la fausse description se répand via Twitter, Facebook ainsi que toute une ribambelle de sites pièges à clics. Et si répéter un mensonge n'en fait pas une vérité, sur Internet il permet en tout cas de bien embrouiller Google. **_Vous pouvez me signaler les images fausses ou suspectes que vous voyez passer sur Internet [par mail](mailto:nicolas.filio@gmx.fr) ou sur Twitter :_**
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.