Sardines et anchois sont de plus en plus petits en Méditerranée. C’est la conclusion du projet EcoPelGol, regroupant plusieurs grands instituts de recherche français, qui s’est penché pendant trois ans sur la fluctuation des stocks des petits poissons pélagiques comme les anchois et les sardines dans le Golfe du Lion.

Sardines
Sardines © corbis

D’après les chercheurs, ce n’est ni la prédation, ni les maladies qui peuvent expliquer une telle perte de biomasse mais l’environnement. Pour en parler, Mathieu Vidard et Axel Villard recevaient ce lundi Jean-Marc Fromentin , écologiste marin, chercheur à l’Ifremer à Sète, spécialistes des grands pélagiques ainsi qu’Hervé Kempf rédacteur en chef de reporterre.net.

Ce changement de taille et de qualité - ils sont plus petits, moins gros et vivent moins vieux - provient d’un changement de la qualité et la densité du plancton

►►► ALLER PLUS LOIN || (re)écouter l'intégralité de "La tête au carré"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.