Ce n’est pas forcément à Arras que l’on attendait un tel élan populaire, c’est pourtant bien là que devrait bientôt être inauguré un terrain de football américain.

Football américain
Football américain © Getty / David Madison

Cela fait deux ans que la petite ville du Pas-de-Calais propose un budget participatif à ses habitants. La commune d’Arras consacre 120 000 euros de son budget d’investissement à des projets choisis et proposés par ses administrés. Elle fait désormais partie de la cinquantaine de villes en France à avoir fait le choix de ce mécanisme de démocratie participative locale qui est né au Brésil à la fin des années 1980.

Jusqu’au 27 février, de nouveaux projets peuvent d’ailleurs être déposés, pendant que la mise en œuvre de ceux adoptés l’année dernière commence.

Frédéric Leturque, maire (UDI) de la ville, ne cache pas sa surprise sur certains choix, même s’il se réjouit de sortir de sa zone de confort et de découvrir des attentes insoupçonnées, comme la pose de poteaux pour le club local de football américain « les Rats d’Arras » :

« Cela a été retenu, de manière un peu étonnante, alors que le rugby américain n’est pas obligatoirement un sport très connu et très couru sur Arras, mais  les joueurs sont contents, les spectateurs viennent un peu plus nombreux les voir jouer, car ils ont aussi, dans cette séquence, bénéficiés d’une petite promotion médiatique ».

Un site est consacré aux budgets participatifs, si vous voulez en savoir plus, c’est ici. 

►►► Pour découvrir la chronique « Les budgets participatifs, un enjeu de démocratie locale » écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h55 dans le 6/9 d’Eric Delvaux.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.