C’est une bonne nouvelle, car l’activité de restauration représente un tiers des émissions de gaz à effet de serre.

Quand restauration et écologie font bon ménage
Quand restauration et écologie font bon ménage © Getty / Caiaimage/Agnieszka Olek

C’est tout de même trois fois plus que les émissions de nos voitures particulières.

En France la restauration ce sont 150 000 entreprises qui servent 3,7 milliards de repas chaque année. Et pour chaque repas 275 grammes de biodéchets et 270 grammes d’emballages seraient jetés.

L’association « Bon pour le climat » fédère 200 professionnels dans toute la France, ils ont tous signé une charte qui les engage à proposer à chaque repas au moins une entrée, un plat et un dessert qui respecte trois critères :

  • des produits frais et de saison
  • des produits locaux dont l’origine ne dépasse un rayon de 200 km
  • et enfin le végétal doit être au centre du menu afin de réduire la part de viande.

Les restaurants du réseau « bon pour le climat » essaient de ne plus mettre la viande au centre des menus, et cela ne doit rien au hasard. Pour produire un kilo de bœuf par exemple, il faut utiliser plus de 15 000 litres d’eau.. tout de suite on comprend mieux.

Pour savoir où trouver un restaurant « bon pour le climat » près de chez vous ou pour des idées de recettes, un site à retenir : bonpourleclimat.org

►►► Pour découvrir le dossier « Des restaurants s’engagent pour le climat» écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h51 dans le 6/9 de Patricia Martin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.