A l’origine de cette initiative Dounia Mebtoul, jeune restauratrice parisienne, qui a créé l’association Les Frigos Solidaires.

Des oeufs pour autrui
Des oeufs pour autrui © Getty / Jochen Arndt

C’est Dounia qui explique le mieux son idée qui est de :

se baser sur le modèle berlinois et de mettre un frigo en libre-service chez un commerçant mais en extérieur, à la portée de tous et où chacun peut déposer ou prendre de la nourriture (...) quand il le souhaite .

Il s’agit donc d’associer solidarité et lutte contre le gaspillage alimentaire à l’heure où plus de 4 millions de Français connaissent la précarité alimentaire alors que l’équivalent de 18 milliards de repas sont gaspillés chaque année en France.

Après un démarrage remarqué sur Paris, l’objectif de l’association est d’essaimer ce concept sur tout le territoire.  Tout est donc fait pour que les initiatives puissent être individuelles que l’on soit particulier ou commerçant.

Pour ce faire, un formulaire et une brochure sont disponibles en ligne (sur le site de la mutuelle partenaire de l’association). Trois étapes sont proposées pour les particuliers :

  • Trouver un commerçant partenaire qui accepte de s’engager
  • Rédiger une convention de partenariat
  • Financer le frigo grâce à une collecte de fonds sur Helloasso 

Après seulement quelques mois huit frigos sont installés en France (Paris, Lille, Grenoble, Caen, Niort) et de nouveaux sont en cours de collecte (Marseille, Bordeaux, Nancy..), et bientôt près de chez vous ?

►►► Pour découvrir la chronique « Gaspillage alimentaire, votre téléphone peut vous aider» écoutez le Social Lab de Valère Corréard dimanche à 6h55 dans le 6/9 de Pierre Weill.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.