Hasard
Hasard © Studio Zoo/ImageZoo/Corbis

Dans la première circonscription du Bas-Rhin, où le député socialiste a rendu son mandat à l’Assemblée nationale pour raisons de santé, les abstentionnistes et ceux qui votent blanc se sont réunis dans un collectif, appelé "Ma Voix" et sont représentés par un candidat tiré au sort.

Au terme d’un processus très sérieux - il y a eu une formation civique, une visite de l’Assemblée nationale, des cours en ligne, etc. - un tirage au sort a élu Daniel Gerber , ancien libraire désormais au RSA, qui est donc candidat à la députation.

Est-ce que ça donne un autre visage de l'abstention ?

Charline Vanhoenecker pose la question à son invité dans Si tu écoutes, j’annule tout, Vincent Cespedes , auteur de Oser la jeunesse (Flammarion, 2015) :

On a besoin de réinventer des formes de démocratie directe , des formes de participation à ce qui nous concerne vraiment. Il y a une immense soif citoyenne à ce niveau-là.

Une soif citoyenne sans attentes ?

À Charline Vanhoenecker qui note que "s'il n’y a pas de couleurs politiques, il n'y a pas non plus pas de promesses, et donc pas d’attentes ni de déçus”, Vincent Cespedes répond : "Ça brasse des idées. Il faut qu’on arrête d’être obsédés par le résultat. La démocratie est une parole vivante. Il faut qu’on puisse relancer la machine à imaginaire, à utopie, à rêves. [...] Les alternatives vont venir du peuple."

Réécoutez l'intégralité du sujet et les réactions de Vincent Cespedes :

►►► EN SAVOIR PLUS | L'article repéré dans Libération par Charline, sur ce sujet : Un Candidat sort du chapeau

►►► (RE)ECOUTER | Si tu écoutes j'annule tout, présenté par Charline Vanhoenecker

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.