Le prince Salmane assure que d'autres pays musulmans vont s'associer à cette coalition
Le prince Salmane assure que d'autres pays musulmans vont s'associer à cette coalition © Reuters / Charles Platiau

L’Arabie saoudite vient de l’annoncer : une coalition de 34 pays musulmans vient d’être créée afin de lutter contre l’organisation Etat islamique, de «combattre le terrorisme militairement et idéologiquement. » Au sein de cette coalition aucun pays à dominante chiite.

Ni l'Iran, ni l'Irak, ni la Syrie ne font partie de la liste de ces Etats.

Cette coalition, conduite de l'Arabie saoudite, comprend des pays majoritairement sunnites à l’image de l'Egypte, la Turquie, le Pakistan et le Sénégal.

Son centre de commandement sera basé à Ryad pour "soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme", a ajouté l'agence officielle SPA après l'annonce surprise de Ryad.

Le "monde islamique souahite combattre le terrorisme et être un partenaire dans la lutte mondiale contre ce fléau", a expliqué le vice-prince héritier et ministre saoudien de la Défense Mohamed Ben

Salmane.

Une coalition de 34 pays musulmans contre l'organisation EI
Une coalition de 34 pays musulmans contre l'organisation EI © Radio France / Idé

Les 34 pays de cette coalition sont membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), basée à Jeddah, dans l'ouest du royaume saoudien. L'Arabie saoudite est à la tête d’une autre coalition militaire arabe contre des rebelles chiites au Yémen. Cette monarchie est par ailleurs membre de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. Le prince Mohamed, fils du souverain saoudien Salmane, a souligné qu'elle allait combattre "toute organisation terroriste qui fait son apparition" dans le monde musulman, "le premier à avoir souffert du terrorisme".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.