Plus de 3.700 hommes et femmes défilent ce vendredi de de la place de l'Étoile à la place de la Concorde pour la Fête nationale.

Répétition du défilé militaire du 14 juillet 2017 à Paris.
Répétition du défilé militaire du 14 juillet 2017 à Paris. © Maxppp / Jean Pierre N Guyen / Maxppp/MAX

"Opérationnels ensemble, pour une paix d'avance" c'est le thème de ce défilé 2017. Où la lutte contre le terrorisme, l'alliance franco-américaine et la technologie sont largement mis en avant. Un exercice inédit encore pour le nouveau chef des armées : Emmanuel Macron.

Qui défile et pourquoi ?

Au programme, 3.765 hommes et femmes, 211 véhicules dont 62 motos, 63 avions, 29 hélicoptères et 241 chevaux. Pour célébrer le centenaire de l'engagement de leur pays dans la Grande Guerre, huit appareils de l'US Air Force et 145 militaires américains font partie du défilé et cinq d'entre eux porteront l'uniforme authentique des Sammies.

Afin de représenter l'engagement militaire de la France en Irak et en Syrie pour lutter contre le groupe État islamique, 114 soldats des trois armées engagées dans l'opération Chammal au Levant seront aussi du défilé.

Quand et comment ?

  • 10h45 : le défilé aérien ouvre le bal avec 49 appareils de l'armée de l'Air, six de la Marine nationale et huit de l'US Air Force, (six Thunderbirds F16 et deux chasseurs furtifs F22 Raptor).
  • 11h00 : plus de 3700 hommes défileront sur la plus belle avenue du monde. Mais ce sont les 145 soldats américains qui fouleront en premier les Champs-Élysées, suivi de la seconde troupe d'honneur, les soldats de l'opération Chammal.
  • 11h30 : 17 hélicoptères de l'aviation légère de l'armée de Terre, suivis de cinq appareils de l'armée de l'Air, trois de la Marine nationale, trois de la Gendarmerie nationale et un de la Sécurité civile s'envoleront dans le ciel de Paris.
  • 11h35 : le défilé des troupes motorisées prendra le relais. Au programme 211 véhicules dont 62 motos.
  • 11h50 : comme chaque 14 juillet, la garde Républicaine clôturera ce défilé. Cette année, 241 chevaux composent les troupes montées.

Des particularités, et pas des moindres

Pour cette édition 2017, Donald Trump sera présent et aux cotés d'Emmanuel Macron dans la tribune présidentielle. Le dernier président des États-Unis à s'être déplacé pour la Fête nationale, était George Bush père en 1989 pour le bicentenaire.

À noter également cette année la présence de drones. Pour la première fois, un Reaper de l'armée française volera à plus de 3.000 mètres d'altitude au dessus de l'avenue pour envoyer des images des troupes au sol. On ne pourra pas donc pas le voir, mais il fera partie de l'énorme dispositif de sécurité : 11.000 policiers et gendarmes seront déployés dans Paris. Celui-ci sera en revanche visible : le Patroller, le nouveau prototype de l'armée de terre française prendra également des images du défilé.

Un bélier mérinos sera présenté à Emmanuel Macron. Son nom, Messaoud V. L'animal mascotte de 1er régiment de Tirailleurs vit dans la caserne d'Épinal dans les Vosges. S'il est présent, c'est parce que ce régiment en question est le premier équipé des nouveaux HK 416 allemand. Destinés à remplacer le célèbre FAMAS français.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.