Loto
Loto © CC gelinh

2012 a été une année exceptionnelle pour la Française des Jeux. La FDJ a beaucoup augmenté ses ventes sur pratiquement tous les jeux, dont Euro Millions et sa gamme des jeux de grattage, ce qui lui a permis de franchir pour la première fois la barre des douze milliards d'euros de chiffre d’affaires, en hausse de plus de 6% sur un an.

Une année faste due également à ce que la FDJ appelle un "calendrier d'exception", c’est à dire trois vendredis 13, une série de dates symboliques pour les joueurs (10-11-12, 12-12-12 et 21-12-12); deux événements sportifs de dimension internationale (JO de Londres et Euro de football); et quatre "cycles longs" (plus de huit tirages sans gagnant de la cagnotte) de l’Euro Millions.

Le premier gagnant de la Française des Jeux, détenue à 72% par l’Etat, c’est Bercy qui a empoché plus de trois milliards d'euros.

Des impôts versés dans la joie et la bonne humeur par les français qui ne semblent pas remarquer qu’en jouant, ils versent à nouveau leur obole à l’état.

Reportage de Marion L'hour

target="_blank" href="http://admin.franceinter.fr/#"> ![Lecture](http://admin.franceinter.fr/sites/all/themes/fi_player_theme/img/spacer.png) La FDJ revendique 26,3 millions de joueurs dans 34.300 points de ventes installés dans 12.000 communes, plus internet.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.