Emmanuel Jarry, édité par Pierre Sérisier

PARIS, 13 mars (Reuters) - Nicolas Sarkozy devance pour la première fois son adversaire socialiste François Hollande dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Europe 1, Paris-Match et Public Sénat.

Le chef de l'Etat, qui brigue un second mandat, obtient 28,5% des intentions de vote au premier tour, soit 1,5 point de mieux que le 26 février dernier dans la précédente édition de ce "baromètre", et son rival 27%, en baisse de 1,5 point.

La candidate du Front national, Marine Le Pen, perd un point, à 16%, celui du MoDem, François Bayrou 13% (+0,5 point) et celui du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, 10% (+1,5).

L'enquête a été conduite dimanche et lundi, après le meeting géant de Nicolas Sarkozy à Villepinte, près de Paris, auprès de 1.638 personnes.

C'est la première fois que les courbes d'un sondage sur le premier tour de la présidentielle se croisent, moment très attendu et espéré par Nicolas Sarkozy et son équipe de campagne, alors que François Hollande n'avait jamais cessé jusqu'ici de faire la course en tête.

Sans doute faut-il y voir notamment un effet "Villepinte".

Nicolas Sarkozy y a annoncé devant des dizaines de milliers de personnes qu'il exigerait de ses partenaires européens une révision des accords de Schengen sur la circulation des personnes dans l'Union européenne et la mise en oeuvre de la préférence communautaire pour les marchés publics. Un signal adressé aux eurosceptiques de tous bords.

François Hollande reste cependant nettement en tête pour le second tour, même si l'écart se réduit de quatre points : il obtient 54,5% des intentions de vote (-2 points) contre 45,5% pour Nicolas Sarkozy (+2 points).

Interrogé plus tôt sur France 3, le candidat PS a dit ne pas se laisser impressionner par des sondages qui annoncent un rapprochement entre son score et de celui du président sortant au premier tour. "Une élection ça se mérite, un vote ça se conquiert, rien n'est fait, rien n'est acquis", a-t-il ajouté.

__

François Hollande

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.