François Hollande voulait accorder particulièrement d'attention aux plus jeunes. L'éducation est donc une priorité et elle figurait dans l'engagement numéro 36 de son programme :

Je créerai, en cinq ans, 60.000 postes supplémentaires dans l’éducation. Ils couvriront tous les métiers. Je mettrai en place un pré-recrutement des enseignants avant la fin de leurs études. Pour tous, je rétablirai une formation initiale digne de ce nom.

Le 20 septembre 2012, à peine installé dans son siège de ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon annonce la création de 40.000 postes dès la rentrée de 2013. Parmi eux, 22.000 concerneront le remplacement de professeurs partant à la retraite.

Mais il l'assure, il ne s'agit pas seulement d'augmenter le nombre d'enseignants. Le ministre affiche "une plus grande ambition, c'est celle de changer l'école". Il s'attaque notamment à la réforme des rythmes scolaires et veut repasser à la semaine de quatre jours et demi dans les écoles.

Toute la journée, France Inter se penche sur le dossier de l'éducation à travers des reportages et des interviews. Vincent Peillon est notre invité à 8h20.

Le zoom de la rédaction à 7h15 :

La refondation de l'école, par Sonia Bourhan.

L'invité d'Inter à 8h20 :

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale, est l'invité de Patrick Cohen.

Le reportage dans le journal de Claire Servajean à 13h :

Sonia Bourhan s'est rendue dans une école élémentaire des Yvelines. Un établissement classé en ZEP (zone d'éducation prioritaire) pour voir comment les enseignants réagissaient aux réformes en cours. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas convaincus.

Reportage à l'école Jules Ferry des Mureaux.

Le téléphone sonne à 19h20 :

Pierre Weill reçoit :

  • Georges Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l’Education nationale, chargée de la réussite éducative

  • Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, syndicat national unitaire des instituteurs et professeurs des écoles

  • Christian Chevalier, secrétaire général du se-unsa, syndicat des enseignants du premier et du second degré

  • Claudine Proust, journaliste, spécialiste de l’éducation au Parisien
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.