PARIS (Reuters) - Un tiers des Français attendent de Dominique Strauss-Kahn, invité dimanche soir sur TF1, qu'il s'explique sur ce qui s'est passé le 14 mai dans la suite du Sofitel de New York tandis que 53% d'entre eux veulent qu'il annonce son retrait de la vie politique, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche.

Parmi les attentes suscitées par son intervention sur TF1, son diagnostic de la crise financière et économique et les solutions qu'il pourrait apporter arrivent en tête (64%).

Ils sont 53% à vouloir que l'ancien favori des sondages annonce son retrait de la vie politique (42% chez les sympathisants de gauche, 59% à droite) et 48% à espérer qu'il expliquera le rôle qu'il entend jouer dans la campagne présidentielle.

En revanche, ses explications sur ce qui s'est réellement passé dans la suite du Sofitel de New York le 14 mai dernier ne sont souhaitées que par 35% des personnes interrogées (37% chez les sympathisants de gauche, 35% à droite).

"Les Français font une lecture politique de l'affaire DSK. Ils ne s'intéressent plus au fait divers. Ils ont le sentiment d'en avoir assez entendu", explique Frédéric Dabi, directeur de l'Ifop, dans une interview publiée sur le site internet du Journal du dimanche.

L'enquête a été menée les 15 et 16 septembre auprès d'un échantillon de 956 personnes âgées de 18 ans et plus.

Henri-Pierre André pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.